vendredi 25 février 2011

Début de la semaine de relâche scolaire...

[Image tirée de Dreamstime]
POUR LE WEEK-END
Enfin le congé tant attendu est arrivé! C’est un repos pour les parents et les jeunes. Cependant, comment occuper ce long congé sans s’épuiser tout en faisant plaisir à nos enfants?

Congé pour les jeunes
Certes les salles de cinéma seront pleines à craquer ainsi que les magasins, mais peut-être y a-t-il autre chose de plus palpitant à faire durant la relâche scolaire? Laissez-vous tenter par des sorties plus exhaltantes...


Apprendre tout sortant de chez-soi
-          Musée Pointe-à-Caillère (Montréal)
-          Imax (Montréal)
-          Musée de la guerre (Ottawa)

Se détendre en famille
-          Arrêt à la piscine intérieure ou à la patinoire de votre ville
-        La Récréathèque (Laval)
-        Fort Angrignon (Montréal)
-        Club de trampoline Acrosport Barani (Laval)
-        Cache à l’eau (Boucherville)
-        Laser Quest (Montréal)
-        Delirium Tagball (Québec, Ottawa)
-        Funtropolis (Laval)
-        Tubes & Jujubes (Gatineau)
-        Zoo de Granby l’hiver  
-        La montagne russe alpine – Le Vicking (Mont Avila)
-        Domaine de la forêt perdue (Notre-Dame-du-Mont-Carmel)

Congé pour les parents
-        Astrolab du parc national du Mont-Mégantic (forfait flambeaux)
-        Spa des chutes de Bolton
-        Contempler les étoiles loin de la pollution lumineuse
-        Ballade sur les sentiers

Congé pour les autres
Si vous souhaitez vous retrouver en couple ou en solitaire, évitez les endroits familiaux. Privilégiez plutôt les spas, les restaurants, les descentes de ski nocturnes, etc.

Profitez de ce beau week-end et des jours qui vont suivre. Amusez-vous et surtout, prenez un peu de repos car ce sont aussi vos vacances!

Bon et long week-end tout le monde!
Mésange

jeudi 24 février 2011

Vers une conduite manuelle...

Depuis quelques jours, vous n’arrivez plus à chasser la fatigue sous vos yeux bouffis; vous extirper du lit exige l’assistance CAA; votre menu quotidien se compose d'aliments surgelés et de nourriture en conserve, il vous arrive même d’envier la moulée de votre chien, ce repas si simple à préparer; votre dos s’affaisse et vos bras s’allongent, vous devez garder les mains dans vos poches pour ne pas vous écraser les doigts en marchant. La tête entre les jambes, vous envisagez l’avenir pas plus loin que la longueur de votre pas. Toute votre énergie s’est écoulée entre les lattes de votre beau plancher de bois. Vous êtes au plus bas…

Mais dites-moi, comment en êtes-vous arrivé là? Qu’est-ce qui vous a entraîné aussi bas?

mercredi 23 février 2011

Livre - Hôtel Pastis

[Image de www.lecerclepoints]
Hôtel Pastis
Auteur : Peter Mayle
Maison d’édition : Le Cercle Points
Catégorie : Roman [420 pages]

Récemment divorcé et lassé du monde agité des affaires et de la vie mondaine, Simon décide de tourner la page. Après quelques jours de vacances dans le Lubéron, il tombe amoureux de la Provence tranquille et ensoleillée. C'est une nouvelle vie qui s'offre à lui.  Avec Nicole une jeune Française, il décide d’ouvrir un hôtel dans un charmant village de la place. L’amour est au rendez-vous, mais sous le soleil du midi de curieux événements se trament autour. Que ce passe-t-il dans le café d'à côté?

Mes commentaires
Une lecture de jour de pluie qui vous permet d’oublier un instant la grisaille qui vous entoure et de rêver de soleil, de paysages fabuleux et de bonne bouffe. Un petit livre pas compliqué à lire et particulièrement savoureux.  À lire sans interruption!

Si vous aviez omis d’ajouter la Provence dans votre carnet de voyage, ce coup-ci vous ne l’oublierez pas, c’est certain!

Je lui donne un 5/5

Mésange

lundi 21 février 2011

3e lundi de février 2011




Café du matin

En ce lundi matin j’ai envie de vous booster le moral. Regardez dehors!  Même s’il fait un froid de canard, l’eau ruisselle du toit. Les jours s’allongent comme les rayons obliques du soleil en plein déclin. Les corneilles sont de retour et leur cri annonce l’arrivée éminente du printemps. Ça sent le renouveau!

Pas question d’attendre le 21 mars. J’ai sorti la crème autobronzante, le maquillage d’été et ma veste de printemps. J’ai commencé à faire le tri de mes vêtements et j’ai échangé ceux que je ne voulais plus revoir contre ceux qui me font rêver aux vacances. Pour moi, le 21 février marque le début des jours plus doux et plus longs…  C’est le prélude à la belle saison.

Ainsi donc, profitez-en pour ajouter des vêtements plus légers et plus colorés à votre garde-robe. Rangez les gros gilets de laine qui encombrent vos tiroirs et vous rappellent trop aisément la froidure de l’hiver. Métamorphosez votre environnement afin de faire peau neuve. Aérez la chambre à coucher et sortez les draps d’été. Mettez vos « gougounes » de plage bien en vue, comme ça, au lieu de soupirer en regardant la neige, vous vous direz que peu importe ce qui vous tombera sur la tête, ça ne durera pas éternellement!

Accueillez la semaine l’esprit et le cœur plus léger... Changez votre fond d’écran, vos images mentales, votre monologue intérieur, votre espace vital. Créez du neuf! L’hiver est fini; il serait peut-être temps de vous réveiller!

Mésange

Citation de Ralph Waldo Emerson

"N’allez pas où le chemin vous mène, allez plutôt là où il n’y a aucun chemin et tracez une voie." [Ralph Waldo Emerson]

vendredi 18 février 2011

Dolce farniente...

[Image Dreamstime]
POUR LE WEEK-END...

Nul besoin de vivre en Italie ou dans le Sud de la France pour avoir des envies de Dolce farniente. Avec un verre de rosé, de pastis, de limoncello ou encore de sangria, il est possible d’imaginer que l’on se trouve à des kilomètres de notre hiver et que toutes nos obligations se sont envolées momentanément. En un claquement de doigts, on se retrouve en train de savourer le temps qui passe!

Le  Sweet doing nothing ou si vous préférez la forme française l’art de prendre du bon temps est un pur bonheur si on sait se faire plaisir. Si vos obligations, vos responsabilités, votre occupation vous ont fait oublier ce qu’est prendre du bon temps, je vous propose de regarder un de ces deux films pour renouer avec la notion de se faire du bien avec un rien! Après, vous n’aurez plus besoin de suggestions pour apprécier la vie et ses bons moments.


[SOUS LE SOLEIL DE TOSCANE]
[Image tirée de www.cinemapassion.com]
[MANGE, PRIE, AIME]
[Image tirée de www.cinemapassion.com]


Si vous vous sentez coupable de prendre deux jours en ligne à ne rien faire de productif , prenez deux demi-journées ou un simple jour, mais de grâce déconnectez! Plongez dans un bon livre, écrasez-vous dans un fauteuil confortable et faites-vous oublier du reste du monde... Essayez une nouvelle recette, faites-vous masser, jouer avec le chat, faites le décompte de vos orteils et si vous vous trompez, recommencez! En somme, faites ce qui vous plaît comme il vous plaît!

Et si l’envie vous prend de débrancher le téléphone, de verrouiller la porte d’entrée et de faire un renvoi postal de votre courrier, eh bien faites-le et appréciez-le. Après tout, c’est votre week-end!

Mésange

jeudi 17 février 2011

Un peu, beaucoup, pas du tout!

Jeune, quand j’avais le choix entre aller pêcher dans la crique ou faire le ménage de ma chambre, la décision était facile à prendre : j’optais pour l’option divertissante. Cependant, il était assez rare que ce choix puisse me revenir. C’était plutôt : « Termine tes corvées et après tu iras t’amuser. » Aujourd’hui encore cette règle continue de s’appliquer et ce n’est plus la voix de ma mère qui parle, mais bien la mienne. De toute façon, même si je transgressais cette convention, je n’arriverais pas à m’amuser. Je penserais à l’ouvrage que j’aurais délaissé pour mon propre plaisir. Définitivement, le loisir c’est la carotte au bout de la corde; pas de carottes, difficile de faire avancer le mulet!

mercredi 16 février 2011

Des côtes incroyables...

Selon les dires de mon amie Guylaine, c'est en Gaspésie qu'on retrouve les plus belles côtes. Ce n'est pas tout à fait faux.  Cependant, il est difficile de rivaliser avec celles du Rhode Island; même les bateaux en arrachent! Une chance que celui-ci avait tout un moteur, sinon il serait encore coincé au port à l'heure actuelle!



Alors chère Guylaine, difficile à battre hein?

Mésange

lundi 14 février 2011

2e lundi de février 2011


Café du matin
Au lieu de pester contre mère Nature qui vous envoie de la neige, du grésil et de la pluie, emportez le nécessaire avec vous, car au fond vous savez que si le trajet a été pénible en partant de la maison, il le sera d’autant plus en revenant! J’entends par nécessaire : un réservoir d’essence bien plein, un demi-sandwich supplémentaire, quelques bons CD ou livres audio et, bien entendu, une bouteille d’eau. Bref, prévoyez le coup! Ce soir, tout le monde voudra rentrer plus tôt, même vous!  Alors, il y aura du monde sur les routes, c'est garanti! Cependant, si vous avez su anticiper comme tout bon conducteur, le temps d’attente sera plus agréable avec de la bonne musique, le ventre plein et le gosier bien hydraté.

Ne faites pas le surpris en voyant les rubans de  lumières rouges s’étendre à perte de vue. Vous le saviez! C’est comme un soir d’Halloween avec de la neige : c’est infernal!  Prenez votre mal en patience et regardez autour de vous; toutes ces voitures convergent vers un même but: retrouver un époux, une épouse, les enfants, les parents, un ami ou un animal de compagnie. En somme, ils ont aussi hâte que vous d’être autre part!

Entamez votre journée avec un muffin bien chaud et un bon café et dites-vous qu’aujourd’hui, loin d’être un lundi ordinaire, c’est jour de fête!

Faites le plein de patience et de tolérance avant de partir et au retour, vous pourrez faire le plein d’amour!

Bonne et belle journée!

Mésange

Citation de Jean Guéhenno

"L'amour est cette merveilleuse chance qu'un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même." [Jean Guéhenno]

vendredi 11 février 2011

L'amour tout simplement...

[Photog. Microsoft Office]
 POUR LE WEEK-END...

Eh oui, vous l’avez deviné : c’est le week-end de la St-Valentin, fête officielle dans le calendrier canadien. Selon moi, cette fête est complètement inutile. Pourquoi? Parce que l’amour n’a pas besoin d’être célébré pour se manifester : il est là ou il n’y est pas…

Je comprends que les hommes fassent la grimace en voyant arriver cette fête. Ils ont tellement de pression sur les épaules qu’au lieu de se sentir amoureux, ils sont plutôt angoissés, presque terrorisés. Ils attendent le verdict final de leur amoureuse :

Pour la soirée et le présent
Romantisme = 7,5
Originalité = 6
Surprise  = 9

La moyenne n'est pas trop mal; ils s’en sont sortis sans trop de dégâts! Ouf!

D’un autre côté, il y a certaines femmes qui reçoivent peu d’attentions amoureuses de leur partenaire au cours de l’année par conséquent, quand la fête de l’amour arrive, cela contraint les hommes à être plus démonstratifs, plus éloquents. « Ça prenait Valentin pour dégeler leur homme! »

Mais n’y a-t-il pas moyen de rendre cette fête plus comestible, plus digestible aussi? Absolument! Il faut juste garder en tête que l’amour aime le naturel, le spontané et le sincère. Tout le reste ne regarde pas l’amour mais l’image que l'on en a.

Je ne vous dirai pas quoi faire pour ce week-end, mais voici ce que moi, j'ai l'intention de faire.

D’abord et avant tout, nous sommes un couple; jusque-là, ça va bien. Pourquoi ne pas organiser tout ceci ensemble? Le choix du menu, l’endroit où on a envie de prendre une bonne bouffe (chez soi ou au resto), la bouteille de vin, le présent, etc. C’est la fête de l’amour après tout! Pas uniquement la fête de madame et les obligations de monsieur! En fin de semaine, comme dans toutes nos décisions, ça va se faire à deux. Pour commencer, on va faire un petit détour chez Archambault pour prendre le temps d'écouter des extraits de musique et se choisir un CD commun.  Ensuite, on va aller prendre une petite bouffe toute simple; Boston Pizza fait la promotion de pizzas en forme de cœur. Je sais c’est kétaine, mais on en a envie! Au retour à la maison, on va s’ouvrir une bonne bouteille de vin (celle que notre fils et sa compagne nous ont offert avec tant de générosité) et finalement, terminer la soirée sous l’édredon. Moi, je ne fête pas la St-Valentin, je célèbre la chance d’avoir un compagnon de vie fantastique!

Peu importe ce que vous faites, gardez en tête que l’amour ce n’est pas si compliqué…

Et pour les célibataires, si vous aimez le reflet de la personne que vous voyez dans le miroir, faites-vous plaisir. L’amour est unique, mutuel et universel...

Que ce soit de toi à moi, de moi à toi ou de moi à moi, l’essentiel c’est de se dire qu’on s’aime!

Bonne fête à tous ceux et celles qui aiment la vie
et les gens qui la compose!

Mésange

jeudi 10 février 2011

Chéri, pas ce soir!

Être propriétaire d’une entreprise et en faire la gestion à partir de son domicile comporte certains avantages tels que le fait d’être à la fois décideur et exécuteur. On choisit ses partenaires, ses clients, ses fournisseurs selon ses propres besoins, selon des critères bien spécifiques. De plus, le temps perdu dans les déplacements et les embouteillages est récupéré sous forme de promenades matinales ou de longues pauses-café. L’alimentation est plus équilibrée et les repas pris sur le pouce deviennent moins fréquents. On accorde du temps pour soi de sorte que la fièvre du magasinage s’estompe. Je vous le dis, ce type de travail est un bien fait pour l’homme (et la femme)! Cependant, sur toute médaille il y a un revers: s’il n’est pas discipliné et organisé, ce type de travailleur se tuera à l’ouvrage. Son horaire s’étirera jusqu’en soirée, débordant sur les week-ends allant jusqu’à engloutir les vacances d’été! Tous les beaux avantages du départ ne pèseront pas bien lourd dans la balance s’il n’est pas vigilant. Le danger le guette en permanence, car en aucun cas il ne doit confondre liberté et absence de responsabilités.

mercredi 9 février 2011

Quand elle parle, vous écoutez!

Chers messieurs,

Le danger quand votre femme parle, c'est de ne pas prendre en considération ce qu'elle dit, de croire que ce discours sans fin n'est autre qu'un bruit de fond, qu'il n'y aucune information valable à retirer de tout ce barvadage, mais c'est là votre erreur! Dans ce verbiage, elle vous a demandé de sortir les vidanges.

Malheureusement pour vous, vous avez fait la sourde oreille... Oups!


 

Dommage, vous auriez dû écouter quand madame parlait!

Mésange

lundi 7 février 2011

1er lundi du mois de février 2011


Café du matin

J’ai bien travaillé durant le week-end, pas vous? Parfois, c’est bon pour le moral de cocher la case "travail accompli". Depuis quelque temps, le boulot s’accumulait comme de la vaisselle sale sur le comptoir et plus je regardais l’amoncellement, plus je déprimais. De plus, pas moyen de déléguer des tâches à qui que ce soit sinon à mon chat... Adieu efficacité! Bref, j’ai retroussé mes manches et j’ai foncé. Résultat?  Je suis vraiment satisfaite de ma fin de semaine!

De plus, j’ai pu profiter d’un jour de repos, en prenant du bon temps sans me sentir coupable. J’ai aimé ne rien faire; juste savourer le moment présent et ainsi me gratifier pour le travail accompli. J’ai goûté et apprécié cette belle récompense.

Ce matin, je démarre ma semaine l’esprit serein et le cœur plus déterminé que jamais.

N'ayez pas peur de faire une bonne semaine et quand vendredi soir arrivera, vous vous reposerez totalement satisfaits de vous-mêmes!

Bonne et belle semaine tout le monde!

Mésange

Citation de Charles Fourier

"Le patron n'est autre que le personnage qui est en retard quand vous êtes en avance et qui arrive avant vous si vous êtes en retard." [Charles Fourier]

vendredi 4 février 2011

Dehors tout l'monde!

[Photographie tirée de Dreamstime]
POUR LE WEEK-END

Le temps des festivals et des carnavals se poursuit!

Visitez le lien « Vive les festivals et les carnavals » pour des suggestions de sorties dont certaines sont encore en vigueur.

D’autres activités aussi festives s’ajoutent cette semaine, ne les manquez pas!
Ottawa-Gatineau
4 au 21 février 2011
www.capitaleducanada.gc.ca

Rivière l’Assomption, Joliette
4, 5, 6, 12, 13 février
www.festiglace.ca

Puisque j’y suis allée la fin de semaine dernière, je vais délaisser les festivals pour retrouver un peu de tranquillité, et ce, pour un week-end seulement. Ma destination? L’auberge Le Baluchon pour ses sentiers et sa bonne bouffe [www.baluchon.com]. Peut-être aurais-je le plaisir de vous y voir attachés à vos raquettes ou devant un bon chocolat chaud? Le Québec ne manque pas de destinations de rêve durant l’hiver, faites comme les touristes, suivez le guide et amusez-vous!

Hé! N’attendez pas le jour de la St-Valentin pour sortir votre amoureux ou amoureuse… Ce n’est pas la date qui compte, mais le fait de souligner l’événement!

Bon week-end tout l'monde!

Mésange

jeudi 3 février 2011

Excès de pensées

Je ne crois pas être la seule pour qui l’écriture prend beaucoup de place dans la vie. Pour la majorité, elle peut être soit un loisir,  soit une thérapie tandis que pour d'autres, elle est tout simplement un gagne-pain. Qu'elle soit essentielle ou accessoire, épisodique ou chronique, la rédaction est présente au quotidien pour l’ensemble de la population. Que ce soit sous forme de notes, de courriels, de communiqués, de lettres ou de cartes de vœux, l’acte d’écrire sollicite l’attention. Il serait mal avisé d’écrire spontanément sans avoir pris le temps de se relire, quitte à vérifier juste l’essentiel. Idéalement, on soignerait l’orthographe, la syntaxe, la ponctuation, le style et enfin l'apparence. Étant donné la rapidité à laquelle on doit répondre à chaque correspondance reçue, le mieux que l’on puisse faire, c’est de limiter les dégâts en écrivant moins. On opte pour un style télégraphique, nous épargnant ainsi bien des soucis et de temps perdu. On favorise le contenu plutôt que le contenant.

mercredi 2 février 2011

Solitaires le jour...

Cinq solitaires reposent sur la rive, dépouillés de leur parure, abandonnés des oiseaux. Autour d’eux l’eau s’agite, le monde s’anime, mais pas eux. Debout et immobiles, telles des sentinelles devant une forteresse désormais déserte, ils attendent…

Leur ombre fouille la neige à la recherche d'herbe fraîche, à la poursuite d’un peu de rosée. Il fait froid… Ils ont froid et se sentent abandonnés.

La blancheur de l’hiver n’arrive pas à éclairer leur sombre carcasse pas plus que le soleil ne peut réanimer la sève endormie. Le vent souffle et la chaleur ne vient pas. Ils attendent…

[Photographie prise par J. Gagné]

De leurs doigts figés ils ne peuvent atteindre le ciel, de leurs pieds gelés ils ne peuvent explorer le sol. Ils attendent…

Ils attendent la nuit avec ses étoiles et sa lune claire. Quand l’obscurité les enveloppera et que le ciel s’éclairera, la lumière leur donnera l’apparence de titans et durant ces quelques heures, ils ne seront plus les cinq solitaires mais les gardiens de l’île…

Mésange

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...