lundi 31 octobre 2011

5e lundi d'octobre 2011

[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin...

Désolée chers lecteurs, ce matin tout fonctionne au ralenti même l’Internet! Mais bon, il faut parfois composer avec les aléas de la technologie et savoir être patient quand celle-ci décide de lever le pied sur l’accélérateur!

J’en suis rendue à mon troisième café, vous aussi évidemment vu l’heure avancée! La journée est déjà amorcée et le coup de tourniquet a été donné mais avez-vous eu votre dose d’énergie, de courage, de motivation pour faire de votre journée quelque chose de fantastique, d’extraordinaire, de mémorable? Eh bien non… Vous avez entrepris votre journée à sec! Certes le café a du bon, il vous stimule mais il ne vous donnera pas l’énergie qui vous vient de l’intérieur, ce désir qui donne des ailes et qui rend la vie si merveilleuse!

Allez, secouez-vous, ajoutez tout ce que vous aimez à cette journée! De la musique, un café au lait, une promenade sous le soleil, un peu d’humour, un service rendu, un brin de magasinage, une bonne lecture, des câlins, bref, si chaque jour représente une vie en plus court, de quoi se composera votre journée? Sera-t-elle palpitante ou ennuyeuse? Sera-t-elle une aventure ou une histoire des plus ordinaires?

Prenez donc le temps de la vivre cette vie!

Mésange

vendredi 28 octobre 2011

Un peu de solidarité...


L'entraide n'a jamais fait de mal à personne, au contraire; nous pouvons tous donner un coup de pouce, offrir un peu de support et encourager les autres. C'est facile et ça demande peu de nous-mêmes.

Aujourd'hui ce sont les autres qui ont besoin d'un coup de main; demain, ce sera peut-être notre tour.

Souvent, nous sommes réticents face à l'entraide parce que nous avons peur de donner et de ne pas recevoir en retour.  Et si nous commencions par donner, juste pour voir, peut-être serions-nous surpris des résultats?

Voici un texte présent sur plusieurs sites Internet et qui nous fera réaliser qu'ensemble on peut aller plus loin, plus vite et de façon plus agréable!

mercredi 26 octobre 2011

Une petite escapade autre part...




Ça donne envie de s’arrêter n’est-ce pas? De prendre des vacances quelque part et de profiter de la vie en oubliant les responsabilités et les projets en cours. Juste décrocher quelques jours et ne rien faire: se glisser dans un hamac et se laisser bercer par la brise légère; écouter le clapotis de l’eau et le bruissement des feuilles; relaxer.

Comme c’est tentant… Et puis pourquoi pas! Qu’est-ce qui me retient de retirer le collier de la routine et de m’enfuir avec mon amoureux vers une destination surnommée ailleurs? L’idée de me transformer en courant d’air me plaît énormément. Pas de contrainte, ni obligation, on brûle de l’essence pour s’évader du quotidien, on longe les cours d’eau, on suit le soleil; on verra bien jusqu’où cela nous mènera!

Le week-end sera bientôt là,  alors au diable les corvées! Je prends la clef de la liberté et je me sauve. Chéri, prépare ta valise; en fin de semaine, on prend le large!

Mésange

lundi 24 octobre 2011

4e lundi d'octobre 2011

[Photographie signée Robert Lemire]
Café du matin...

C’est déjà lundi et les loisirs qui nous ont fait tant de bien durant le week-end seront délaissés pendant quelques jours. On va reprendre notre train-train habituel en y mettant tout notre cœur et notre bonne volonté. Le sourire aux lèvres, on songera à nos moments de liberté, à ce temps de loisirs ou de repos qui se fait si rare dans notre vie et qui devient, par la force des choses tellement précieux et on savourera en pensée ces futurs moments.

Après deux week-ends passés à travailler, certes j’ai l’élan pour entammer ma semaine mais je peux vous assurer que le prochain jour de congé sera utilisé à bon escient. J’ai bien l’intention de m’amuser un peu! Quand les loisirs se font aussi rares, le choix devient plus important. Pas question de prendre n’importe quoi pour se divertir, il est primordial de bien choisir!

En outre, la privation a du bon : on sait ce qu’on veut et on fera tout pour l’obtenir! Donc, j’ai devant moi cinq jours pour faire du bon boulot, mais j’ai aussi deux jours de repos et de réel plaisir qui m’attendent. Par quoi vais-je commencer? Sauter sur le lit, courrir dans les bois, jouer dans les feuilles, écouter le vent chanter, regarder les étoiles, lire une bande dessinée, prendre des clichés, bref tant de possibilités à si peu de frais!

Juste d’y penser, ça me fait sourire et vous, que ferez vous pour vous amuser lors de votre prochain jour de congé?

Commencez par un bon café et les idées viendront!

Bonne semaine tout le monde!

Mésange

Citation de Woody Allen

"L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible."  [Woody Allen]

vendredi 21 octobre 2011

Être parents dans l'âme

[Maxime,  3 mois - Photographie de Guy Fontaine, 2005]
Être parents trop tôt – Parfois nous l’avions prévu, souvent ça nous prend par surprise.  Pas étonnant que nous ne sachions quoi faire avec cette petite chose qui hurle à tout moment !  Nous finissons par nous adapter à ce qu’on croyait impossible au départ.  L’enfant se transforme à vue d’œil, progressant plus rapidement que notre capacité d’adaptation. À peine avons-nous le temps de dire : « S’il peut marcher au plus vite » que déjà il court!

Nous sommes si jeunes pour être parents, à peine sortis de l’université, l’épaule encore creusée par le poids du sac d’école.  Nos parents auraient dit : « Des enfants qui éduquent un enfant! ».  Il faut se l’avouer, ils n’avaient pas tout à fait tort, mais le bon côté de nos vingt ans nous a permis de comprendre son mode de pensée, le siècle dans lequel il baigne puisque cette génération n’est pas si loin de la nôtre.

mercredi 19 octobre 2011

Pom, popom, pommes!

La pomme et l'escargot

Il y avait une pomme
À la cime d'un pommier;
Un grand coup de vent d'automne
La fit tomber sur le pré !


Pomme, pomme,
T'es-tu fait mal ?
J'ai le menton en marmelade
Le nez fendu
Et l'oeil poché !


Elle tomba, quel dommage,
Sur un petit escargot
Qui s'en allait au village
Sa demeure sur le dos

Ah ! stupide créature
Gémit l'animal cornu
T'as défoncé ma toiture
Et me voici faible et nu.

Dans la pomme à demi blette*
L'escargot, comme un gros ver
Rongea, creusa sa chambrette
Afin d'y passer l'hiver.


Ah ! mange-moi, dit la pomme,
puisque c'est là mon destin;
par testament je te nomme
héritier de mes pépins.

Tu les mettras dans la terre
Vers le mois de février,
Il en sortira, j'espère,
De jolis petits pommiers.

[Charles Vildrac]


Mésange

*état de murissement avancé d'un fruit

mardi 18 octobre 2011

La saison de moto se poursuit...

On aura beau dire, mais l'automne nous a filé entre les doigts! Les seuls vestiges de cette belle saison reposent désormais sur le sol détrempé par la pluie.  Le ciel s'est recouvert d'une masse nuageuse tellement dense que même le soleil a baissé les bras, surmené par tant d'effort. Les degrés ont chuté, mais pas suffisamment pour garder la moto hors d'accès.

Alors, pourquoi attendre l'été prochain? C'est long six mois! Il reste encore de belles journées, plus fraîches certes, mais sans pluie. Aussi bien les employer à se divertir!

Profitons de cette fin de saison de moto pour apprécier le décor, l'air pur et la bonne compagnie. Et si l'envie de sortir vous fait défaut, adressez-vous à Estelle, elle a de bons trucs pour attirer les "douillets" hors de leur chaumière!  Je vous assure que son truc, il fonctionne!

J'ai envie d'une petite gourmandise et vous?

Estelle, qu'est-ce que tu nous mijotes?


[Fingers Lake, NY, É.-U. 2011]

Que ce soit sur deux ou quatre roues, sortez de chez vous!

Mésange

lundi 17 octobre 2011

3e lundi d'octobre 2011

[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin

Ah ces lundis matins! Ils semblent parfois pénibles à accueillir et on se dit que si on avait le choix, on resterait au lit au lieu de s’imposer les embouteillages, les détours occasionnés par les travaux routiers, la file d’attente au bistro du coin et la cohue des travailleurs qui traversent les artères de la ville. Mais il faut travailler pour payer les factures, l’hypothèque, le loyer, l’épicerie, les études des enfants, l’appareil orthodontique du petit dernier, les vacances, etc.

Ce matin, allons plus loin dans notre réflexion…

Si nous avons une hypothèque ou un loyer, ça signifie que nous avons un toit au-dessus de la tête, donc nous travaillons pour être au chaud, à l’abri des intempéries et protégé des éléments extérieurs. Les études de nos enfants coûtent cher? Grâce à notre apport monétaire, nous contribuons à leur future autonomie, donc nous travaillons pour leur avenir. Nous allons au boulot parce l’argent qu’il nous procure est un outil indispensable qui nous permet d’obtenir des choses et/ou de faire certaines choses. Alors en ce lundi matin, au lieu de se dire: « Ah, si j’avais le choix, je n’irais pas travailler! », allons donc travailler pour les bonnes raisons, non pas pour payer les factures mais bien pour le confort présent dans notre vie et surtout parce que nous avons la liberté de choisir la vie que nous souhaitons vivre.

Allons-y! Travaillons pour une bonne cause car ce soir nous profiterons d’un bon repas, nous nous divertirons devant un bon livre, une émission de télé ou encore nous nous détendrons dans une baignoire sous une montagne de bulles et assurément, nous dormirons au chaud et au sec...

Quelle chance nous avons!

Bonne semaine tout le monde!

Mésange

Citation d'un auteur anonyme

"L'amour, c'est comme les maths : si on ne fait pas attention, 1+1=3"  [Anonyme]

samedi 15 octobre 2011

Un caprice de 5 kg...


Mon chat Spooky a une routine bien à lui : dès notre lever du lit, il s’élance dans l’escalier, pressé de se rendre à la cuisine pour tout d’abord vérifier le contenu de sa gamelle et pour ensuite quémander prestissimo l’ouverture de la porte extérieure. Le matin, ma petite boule de poils exige et réclame sa petite balade en plein air. À peine a-t-il le temps de renifler un bon coup l’odeur d’herbe mouillée que déjà il implore l’ouverture de la porte pour réintégrer le logis. Débarrassé de son harnais, il flâne quelques minutes autour de nous et ne trouvant rien de mieux à faire, il recommence son petit manège : il miaule encore et encore devant la sortie ordonnant prestement l’ouverture de cette misérable porte qui se referme à chaque fois. Il peut nous refaire ce petit jeu tant et aussi longtemps qu’on n’abandonne pas la partie. Pourquoi tant de cérémonie si ce qu’il a envie c’est d’être à l’extérieur? Il n’a qu’à rester dehors une bonne fois pour toutes au lieu d’entrer et sortir à toutes les deux minutes!

À mon avis, mon chat est soit complètement maboul ou il ne sait pas ce qu’il veut…

mercredi 12 octobre 2011

Des qualités essentielles

Ces qualités, nous les avions quand nous étions jeunes...

Au fait, où sont-elles passées?






lundi 10 octobre 2011

Citation d'Édouard Bourdet

"Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser : on n'a pas le temps de faire les deux. " [Édouard Bourdet]

2e lundi d'octobre 2011


[Photographie signée Robert Lemire]
Café du matin…

Le café du matin fait partie de notre routine quotidienne et pour savourer toutes les subtilités du grain, nous n’avons qu’à tendre le bras et le tour est joué!

Pourtant, cela n’a pas toujours été ainsi…

Du temps de mes parents, c’était la longue préparation du café au percolateur qui fut remplacée par le café soluble étant plus rapide à préparer et plus facile à doser selon les préférences de chacun, mais ayant un goût très discutable!

Du temps de mes grands-parents, ils devaient tout d’abord mettre des bûches dans le poêle,  moudre le café avec le moulin mécanique en bois et verser la fine mouture dans la cafetière lorsque le poêle était suffisamment chaud...  L’urgence n’existait pas à cette époque!

Aujourd’hui avec le café par infusion (piston), par lixiviation (filtre) ou au percolateur sous  haute pression (expresso), on a l’embarras du choix, et la préparation se fait en un clin d’œil.

En ce lundi matin, prenez quelques minutes pour apprécier les commodités de notre siècle au lieu de vous plaindre que ça ne fonctionne jamais assez rapidement à votre goût.  Constatez la chance que vous avez de savourer ce petit luxe chaque matin et réalisez qu’il pourrait en être autrement.

Le café se déguste comme du bon vin…  Il faut prendre le temps de le regarder, de le sentir et de le savourer!

Bon lundi et bon café!

Mésange

vendredi 7 octobre 2011

Même le meilleur service n'est pas toujours satisfaisant

Voici une petite histoire tirée du livre Petites actions, grands résultats qui, je l'espère, vous fera sourire en cette magnifique journée. 

* * *

Même le meilleur service n'est pas toujours satisfaisant

[Photographie tirée de Dreamstime]
Une employée des postes, affectée au tri, a remarqué une lettre rejetée par sa trieuse, adressée simplement à «Dieu, a/s Le ciel». En termes émouvants, une dame âgée, n'ayant jamais rien demandé, y disait avoir désespérément besoin de 400 $. L'employée a transmis la lettre à ses collègues, touchés, tout comme elle. En se cotisant, ils ont réuni la somme de 200 $ et l'ont envoyée, anonymement, à l'adresse de retour indiquée sur l'enveloppe.

Une semaine plus tard, la dame a de nouveau écrit à Dieu. «J'apprécie votre aide, de tout coeur, disait-elle, mais quelqu'un a volé la moitié de l'argent. Je suppose que ce sont ces salopards du bureau de poste.»

(FRITZ Roger, Petits actions grands résultats, Saint-Hubert, Éd. Un monde différent ltée, 2003, p. 122)

* * *

Bon week-end tout le monde!

Mésange

mercredi 5 octobre 2011

Gros plan sur la nature...

Croqués sur le vif, curieux ce que les petits animaux peuvent penser...


"Aie! Aie! Un paparazzi!
Sauve qui peut!"
[Photographie signée Jocelyne Gagné]


"Je déguerpis avant de faire la une des journaux!"
[Photographie signée Jocelyne Gagné]


"Quoi! Elle est encore là!
Elle ne me lâche pas d'une semelle!"

[Photographie signée Jocelyne Gagné]

"Je suis foutue!
Je vais paraître dans
l'Échos Vedettes en
train de faire mes
réserves pour l'hiver.
Ah misère!"
[Photographie signée Jocelyne Gagné]


"Ça m'apprendra à sortir sans maquillage et en tenue de jogging!"
[Photographie signée Jocelyne Gagné]

Mésange

lundi 3 octobre 2011

1er lundi d'octobre 2011

[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin...

Elles sont rares ces nuits où j'ai l'impression de n'avoir dormi que d'un oeil, l'esprit constamment en éveil, sursautant aux moindres petits bruits et m'inquiétant de chaque anomalie physique. Je me sens comme si j'avais fait le tour du lit cent fois tout en demeurant bien à ma place sous les couvertures, tout en prenant soin de ne pas briser le sommeil de mon partenaire... En somme, je suis fatiguée d'avoir tenté vainement de trouver le sommeil.

Aucune bonne raison ne valait cette insomnie, vraiment aucune!

Évidemment le réveil fut plus ou moins facile puisque mes yeux sont demeurés ouverts une bonne partie de la nuit cherchant à faire le décompte des chèvres, des moutons et de tout le bétail qui pouvait se trouver sur mon écran mental. Cependant, quelques minutes avant le réveil officiel, voilà que le sommeil m'invitait à m'enrouler dans les bras de Morphée. Comme c'était malhonnête de sa part!

Ce matin j'abuse du café et j'attends impatiemment ses effets, mais rien ne vaut une nuit de sommeil! Alors si comme moi la nuit fut plus longue, accueillez le jour avec un jus d'orange suivi d'un excellent café et soyez indulgents envers vous-même et les autres; peut-être ont-ils vécu une nuit semblable à la vôtre?

Et même si on se sent flagada, affichons un grand sourire sur notre visage, et la forme viendra assurément!

Bon matin et bonne semaine tout le monde!

Mésange

Citation de Raymond Devos

"On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !" [Raymond Devos]

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...