jeudi 9 février 2012

Contact avec la nature 2

Quand un blanc pleure d’ennui…

6 commentaires:

  1. Belle photo ! Oui je n'aimerais pas être un banc, non seulement on s'ennuie, on est statique, on a froid avec toute cette neige, le pire c'est toutes ces derrières qui se posent sur toi.....et d'autant plus qu'en hiver on mange des plats chauds réconfortants à base d'haricots ou d'autres ingrédients flatulencés (ça existe ce mot??). Tu peux virer mon commentaire ma chère Mésange il n'est pas très poètique....hi hi hi

    RépondreSupprimer
  2. Chère Miri,
    Il n'y a pas qu'une seule manière de voir les choses et c'est ce qui me plaît dans ton commentaire, alors pas question de le "virer"! Et tu as raison, ça ne serait pas chouette d'être un banc ni d'être une statue d'ailleurs...

    Bisous ma toute douce et merci!

    RépondreSupprimer
  3. Même couvert de neige, il ne se plaint pas . Il reste assis et attend .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison, il n'y a pas plus sage qu'un banc de parc! À bien y penser, il y a peut-être toi!

      Merci Yann et bon week-end!

      Supprimer
  4. Sous le vent du temps , il voit la vie , la vie des hommes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher ami,
      Il y a beaucoup de profondeur dans cette simple ligne; beaucoup de profondeur et de vérité...
      Il est vrai que les éléments statiques sont témoins des belles choses de la vie car ils sont des spectateurs attentifs et très silencieux - ils savent beaucoup et ne disent mot. Dommage qu'ils n'aient qu'un point de vue du spectacle!

      Merci cher ami "au fil de l'eau" de cette réflexion est très éclairée.

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...