vendredi 3 février 2012

Perspective d'éternité...

Si j’avais l’éternité devant moi, je prendrais le temps de vivre. Mon rythme suivrait celui des saisons, du tic-tac régulier de l’horloge, des grains de sable dans le sablier. Il aurait cette régularité immuable qui glisse tout en douceur sur la ligne du temps et à pas feutrés, j’avancerais sans rien bousculer, sans rien déplacer. De l’observateur, je deviendrais l’acteur et de l’acteur, le scénariste. Chaque jour un nouveau costume, un nouveau rôle, un nouvel épisode, et ce, dans une suite sans fin.


Avec une lenteur infinie, je découvrirais la vie et ses mystères cachés comme l’archéologue qui s’engage sur un site  inexploré - avec émerveillement et le cœur rempli d’espoir. Tout me serait accessible : des talents à explorer, des métiers à maîtriser, des leçons à retenir, des voyages à entreprendre, des amitiés à cultiver, de l’amour à donner, des rêves à concrétiser et du temps pour tout réaliser…

Non, le temps ne me presserait point car j’en aurais en abondance : du temps pour les autres et pour moi, des souvenirs aussi. Il me faudrait donc une mémoire phénoménale ou du papier pour tout écrire afin d’immortaliser ce passé qui s’éloigne au fur et à mesure que j’avance dans le temps. Ô combien il serait doux de vivre avec cette quiétude éternelle, sans la contrainte de se soustraire à l’emprise du temps!


Hormis le bien-être à simplement vivre et à expérimenter la vie ad vitam aeternam, comment apprécier ce qui a été fait sans effort véritable, sans désir intense, sans risque important si cette vie éternelle n’est ni plus ni moins qu’une longue continuité de ce qui a été et sera? Pour tout dire, c’est lorsque nous sommes acculés au pied du mur que nous grandissons, c’est confronté au manque de temps que nous réalisons l’impossible, c’est face à une fin éminente que la vie à du sens et mérite d’être pleinement vécue.

Je dois me rendre à l’évidence, je n’ai pas l’éternité devant moi. Aussi bien prendre le temps de mieux vivre en ajoutant du beau et du bon dans mon existence, en offrant le meilleur de moi-même en tout temps, en risquant le tout pour le tout.

Condamnés à vivre une existence avec une date d’expiration inconnue, c’est le sort de tous ici-bas. Comportons-nous comme si nous devions mourir demain ainsi notre vie sera truffée de moments exaltants, d’expériences hors du commun, de victoires mémorables et qui, au bout du compte, elle sera plus appréciable que l’immortalité!

Mésange

10 commentaires:

  1. Vivre chaque jour comme s'il était le dernier....
    " Carpe Diem" signe toujours une amie....
    Il est vrai que tenter d'être heureux et de rendre les gens heureux autour de soi est un beau programme et c'est un contrat que l'on devrait essayer de remplir coûte que coûte.
    j'aime ta philosophie de la vie Mésange même si je sais que ce n'est pas toujours facile de réagir de cette façon. Et pourtant...
    Merci pour cette belle page de réflexion.
    Gros bisous à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Oxy,
      Tu as raison, c’est un beau et « gros » contrat auquel chacun de nous a signé dès la naissance – souvent on oublie ce qui était écrit en très petits caractères au bas dudit contrat : « donner c’est s’enrichir et garder pour soi c’est s’appauvrir… » - Alors donnons pendant qu’il est encore possible de le faire!

      Merci pour tes bons mots : ils enrichissent ma plume et mon cœur!

      Bisous tout plein xxxooo et bon week-end!

      Supprimer
  2. Magnifique texte !!!
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Claude,
      Bienvenue et merci pour ce court message - ce sont deux mots qui font plaisir à lire. Merci à toi pour cette charmante visite!

      Au plaisir de se recroiser sur la toile du net!

      Supprimer
  3. Hi

    The colors blue and white are really beautiful! Your verses made me think of eternity. "Si j’avais l’éternité devant", what would I do? My dream is to live like this: “Let your life lightly dance on the edges of Time like dew on the tip of a leaf.” (Tagore) And "Qu’est-ce qui vous fait plaisir?"
    Me? A cup of very hot coffee and a piece of strawberry shortcake! Have a great weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dear Sapphire,
      A loooove this quote: “Let your life lightly dance on the edges of Time like dew on the tip of a leaf.” [Tagore] – I will write it in my treasures book in which I put all the good things that life brings to me. And I agree with your little pleasure but I will put the strawberry shortcake number one of pleasures, because of the cream, the strawberries and of course it has a taste of paradise!

      Thank you so much to share a slice of time.

      Supprimer
  4. Dompter le temps?
    Difficile pour les humains affamés de tant d'actions, attractions permanentes de la vie, il semble toujours que la journée terminée, les "essentiels" n'aient pas été réalisés. Cependant la journée n'a donné aucun ennui, elle est passée, dans une allure allegro, ponctuée de va et vient, elle est passée laissant place à la suivante. Cependant n'avons nous pas une certaine sagesse pour remercier celle qui vient de nous saluer...
    Belle semaine
    Martine de Sclos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Martine,
      Je partage ton opinion – l’humain est insatiable et peu reconnaissant, mais ça se corrige. Et la sagesse ne vient-elle pas lorsqu’on réalise nos faux pas? Certes, une fois que l’on a conscience d’une chose, il faut y remédier…

      Je te souhaite une magnifique semaine « moderato » afin d’en apprécier tout le contenu!

      Merci Martine.

      Supprimer
  5. Bon-Jour

    L'éternité est pour-temps là ; notre corps et coeur battent au rythme de la nature, mais le mental lui nous fait croire qu'il en est autrement.
    Chaque jour est une re-naissance dans le temps de la vie qui est ni d'hier ni de demain, mais dans l'aujourd'hui de l'éternité...

    Amicalement "La Pierre et la Plume"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Yanis,
      « Renaissance dans le temps »… J’adore cette conception de l’aujourd’hui! Aucune ligne marquant les avants et les après… Là, une éternité qui dure le moment présent!

      J’embrasse cette idée! Merci Yanis d’ouvrir une nouvelle parenthèse et bonne semaine!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...