vendredi 27 juillet 2012

Qui aurait cru qu’un jour je saurais jouer du marteau?


Un coup de marteau et voilà la naissance d’une note.

Plusieurs coups de marteau et la musique s’élève.

Un martèlement continu et la mélodie monte vers le ciel.






Quelques coups de marteau et voilà mon âme restaurée.


[Photographie réalisée par Jocelyne Gagné]

À mon mari qui sait manier et le marteau et le piano.

Mésange

2 commentaires:

  1. Là, tu m'as eue! Magnifique post , et bel hommage à ton mari!Bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  2. C'est là tout le plaisir, Malyss! Et merci d'être passée!

    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...