lundi 22 octobre 2012

4e lundi d'octobre 2012

[Photographie réalisée par J. Gagné]
Café du matin
Feather story...
 
Bon matin tout le monde! Me voilà enfin de retour après quatre semaines d’absence et heureuse d’être à mon poste de travail.  J’avais presque hâte de m’y mettre, car durant tout ce temps j’avais déposé ma plume. J’avais osé espérer que celle-ci profiterait de mon absence pour poursuivre mon roman, régler ma correspondance laissée en suspend, noircir ma liste de choses à faire dès mon retour et pourquoi pas, me signer un chèque de 10 000 $ pour mes bons et loyaux services car après tout, c’est encore moi le cerveau de l’équipe!  Eh bien non. Elle est restée là où je l’avais laissée c’est-à-dire devant une pile formidable de papier blanc.
Mais ce que Mésange ignore, c’est qu’il s’est passé beaucoup de choses durant son absence! Laissez-moi vous raconter…
Pendant que Mésange s’offrait des vacances dans la belle ville de New York, la plume, de son côté, s’exposait aux rayons du soleil, se gorgeant de lumière pour ainsi réchauffer son sang bleui par l’inactivité des dernières semaines.  Elle contemplait son ombre d’abord petite et puis s’allongeant sous les rayons obliques de la lumière qui filtrait à travers le fin tissage des rideaux. Elle se surprenait à rêver d’une vie de star, déambulant sous les projecteurs, ovationnée par une foule en délire. Elle se plaisait à imaginer qu’elle était une Grande Plume, qu’elle deviendrait La plume de l’histoire. Durant un instant, elle n’était plus le simple outil mais plutôt la créatrice d’amalgames de mots formant les plus belles images du monde et les plus incroyables récits. Allongée sur le bois ambré du secrétaire, elle s’étirait davantage, prolongeant du même coup son ombre jusqu’à devenir gigantesque. Elle se sentait puissante et audacieuse. « Je serais folle d’attendre le retour de ma maîtresse, se dit-elle. Pourquoi ne pas essayer par moi-même, car au fond, tout ce qu’elle fait c’est d’agiter la plume : d’abord de gauche à droite, s’interrompant un instant pour ajouter un trait, un point ou quelques signes de ponctuation pour faire joli. En somme, un véritable jeu d’enfant! Même une plume pourrait faire cela! »
Avec détermination, la plume se redressa et grimpa sur l’incroyable pile de papier. Elle fixa la surface vierge de la première feuille; la blancheur lui fit presque mal aux yeux. « Par où commencer? se demanda-t-elle. Ah oui, de gauche à droite! Mais encore, comment débuter ma phrase, mon histoire? »  Le blanc de la page devint plus persistant, plus insolent même. La plume se désolait. Elle regarda au-dessus d’elle et remarqua les livres de sa maîtresse, une belle panoplie d’outils d’écriture. « Là voilà ma solution!  C’est sûrement là-dedans qu’elle trouve tous les mots! Au fond, c’est facile d’écrire, il suffit de copier les mots un après l’autre et d’ajouter quelques points par-ci par-là pour ajouter un peu de fantaisie! » La pointe bien enfoncée sur la première page, elle s’étira cherchant à atteindre le plus petit livre d’entre eux, allongea le cou autant que son mécanisme le lui permettait. Rien n’y fit. Soudain, la visite inopinée du chat, lui redonna un peu d’espoir. « Si je chatouille ta patte, Matou, tu feras tout le travail pour moi! Minou, minou, minou, héla la plume, viens par ici grosse boule de poils! » Tel qu'anticipé, le chat agacé par les assauts répétitifs de la plume sauta sur l’étagère et fit tomber tous les livres. La plume jubilait! Dans leur chute, les livres s’étaient ouverts offrant à son regard une multitude de mots qui n’attendaient qu’à être soigneusement copiés…  
Deux jours après son retour de voyage, Mésange trouva sur le sol de son bureau une feuille blanche que le chat, dans sa maladresse, avait dû faire tomber. En la retournant, voici ce qu’il était écrit :
Écriteau [ekRito] n.m. – escriptiau 1391; de écrit – Surface plane (morceau de papier, carton, bois, etc.) portant une inscription en grosses lettres destinée à faire connaître qqch. au public. – affiche, pancarte. Mettre un écriteau pour annoncer qu’une maison est à vendre, à louer.
Écritoire [ekRitwaR] n.f. – avant 1250; escritorie « cabinet d’étude » v. 1175; latin médiéval scriptorium « style pour écrire sur la cire » - Petit nécessaire (coffret, étui) contenant tout ce qu’il faut pour écrire.
Écriture [ekRityR] n.f. – escriture v. 1050 ; latin scriptura - […]
« Comme c’est étrange ! », s’étonna Mésange qui, à force de réflexion, n’avait aucun souvenir d’avoir copié une page du dictionnaire. Croyant encore à un caprice de sa mémoire et jugeant le contenu sans intérêt, elle jeta ladite feuille dans la corbeille et rangea les livres éparses sur son bureau. « Encore l’œuvre du chat, très certainement! »
Et pendant que se faisait gronder le chat pour ses bêtises, Dame Plume rêva d’une autre absence prolongée de sa maîtresse afin de récupérer son texte et ainsi continuer son œuvre littéraire.
Quand la maîtresse n’est pas là, la plume écrit!

7 commentaires:

  1. qu'il est beau ce rêve de plume qui veut écrire toute seule...
    bon retour parmi les blogs et belle journée Mésange
    josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir chère Josette! Comme je suis heureuse de vous retrouver! Il manquait un petit quelque chose à mes vacances... la saveur "Josette" probablement! Bonne et douce nuit xxo

      Supprimer
  2. Bon retour, Mésange inspirée, et merci pour cette charmante histoire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir belle amie,
      Les vacances, sans le savoir, m'ont apportée un bienfait en profondeur. Je ne me suis pas "reposée" au contraire j'ai beaucoup marché! Mais le fait de changer de décor m'a fait le plus grand bien!

      C'est un réel plaisir de vous retrouver chère Anne et merci à vous! Bonne nuit xoo

      Supprimer
  3. Bonsoir Mésange ! Cela fait plaisir de te retrouver et j'espère que tu es en forme. Ton imagination l'est en tout cas car cette histoire de Plume (j'allais dire "qui vole de ses propres ailes" ) est aussi délirante que passionnante...
    J'espère que ta plume continuera à écrire et toi à nous raconter ses exploits :-)
    Je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma grande voyageuse! Effectivement je suis en forme pour ne pas dire comme mon adorable voisine: "Je suis en feu!"

      Le plaisir est partagé! De te savoir près moi pendant qu'à des kilomètres d'ici tu vis une expérience des plus palpitantes, ça me fait chaud au coeur! Quelle grande amie tu fais! Je t'embrasse et te souhaite que du beau et du bon pour les yeux et pour le reste!

      Tendresses tout plein. xxoooo

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...