lundi 12 novembre 2012

2e lundi de novembre 2012


[Photographie de J. Gagné]
Café du matin
The morning bells…
 
À une époque où mes petits pas tout menus me conduisaient à l’école, j’entendais au loin les cloches de l’église invitant le travailleur, la mère de famille, le vieillard fatigué à se recueillir dans la maison réconfortante de Dieu. Les cloches tintinnabulaient joyeusement et ce son mélodieux rebondissait sur les toitures métalliques,  s’accrochait aux nuages de fumée qui s’échappaient en douceur des cheminées pour finalement se faufiler par les rues étroites de la petite ville encore assoupie. Et tard à l’automne, quand le froid s’immisçait par les ouvertures qu’on avait négligé de refermer, on pouvait même jusqu’à percevoir les effluves d’encens mal contenues entre les murs de l’église…
Ces cloches qui se balançaient paresseusement au rythme des généreuses secousses du vicaire rappelaient aux citoyens éveillés que des prières allaient bientôt s’élever vers le ciel pour bénir leur journée. Et mes petits pas, semblables à un trottinement de par mes jambes trop courtes, poursuivaient leur avancée vers l’institution scolaire. Et voilà qu’une autre cloche se faisait entendre me rappelant qu’il faudrait que je grandisse pour ne pas arriver en retard ni me faire gronder par la bouche au pli sévère de l’institutrice. En rangs bien droits et en silence, on attendait le signal. D’un simple coup de claquoir et sous le regard soutenu des religieuses, on poussait la porte de la discipline pour se retrouver entre les murs du savoir-vivre et de la connaissance.

Aujourd’hui, les cloches de l’église me rappellent l’importance de penser aux autres et de leur souhaiter, dès le petit matin, une bonne journée. Et la cloche de l’école? Eh bien, elle me souligne que je n’ai pas fini de grandir!

Pour qui sonnent les cloches de votre ville ou village?  Et qui les écoute encore?

Bonne journée tout le monde!

Mésange
 

4 commentaires:

  1. J'habite à deux pas de l'eglise, et le son des cloches rythme toujours mes journées, même en pleine ville.Il y a toujours un petit côté campagnard qui sommeille en moi, et que j'entretiens avec délice! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cloches rythment les journées et même nos vies...

      C'est magnifique! Et dans les grandes villes, le tohu-bohu des coups de klaxon et de sifflet et le martèlement continu du marteau piqueur, tout ce tapage s'interrompt un instant pour écouter la douce mélodie d'autrefois: des cloches qui soulignaient les grands passages de la vie...

      Que les cloches continuent à ponctuer votre vie de doux moments chère Malyss oxox

      Supprimer
  2. Bonjour Mésange
    Un peu éloignée je n'entends les cloches que lorsque le vent vient du Nord, deplus en cemoment l'église est en réfection et elles ne sonneront que l'année prochaine.
    enfant à Paris il y avait la chapelle de Saint Jean de Dieu juste en face...la cloche servait d'horloge, elle sonnait 1 coup au quart d'heure, 2 coups pour le 1/2, 3 coups pour 3/4 et 4 coups pour l'heure avant de sonner cette heure, jour et nuit ; biensûr il y avait l'Angélus et les services religieux.
    j'aimais entendre cette cloche, celle de l'école pour la rentrée, les récréations (ma préférée !)
    toute cette musique rythmait ma vie qui me paraissait si simple
    hélas maintenant il y a des personnes qui s'opposent aux tintements des cloches !
    Bonne journée Mésange

    RépondreSupprimer
  3. Une chapelle dont la cloche sonnait chaque quart d'heure, wow! Ça rythme une vie et une nuit, ça! J'imagine le dormeur ayant du mal à dormir. Chaque "dong" lui rappelle qu'il ne dort pas! Mais probablement, ceux qui demeurent près d'une telle horloge finissent par ne plus l'entendre, un peu comme le train qui passait devant chez moi! On ne le sentait plus (à cause des secousses), on ne l'entendait plus!

    Et oui, la vie à cette époque semblait si simple que certains pourraient la qualifier de monotone mais elle était loin de l'être. Mais bon, le bon temps n'est pas à discuter! Merci Josette pour cette belle tranche de vie que tu nous as partagée!

    Je te souhaite un vent du nord ce soir afin d'entendre à nouveau les cloches... Bonne nuit Josette xooxx

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...