lundi 19 novembre 2012

3e lundi de novembre 2012

[Photog. réalisée par Robert Lemire]
Café du matin
Be different!
 
Hier matin, je me plaisais à regarder un jeune garçon qui s'amusait dans la rue. Comme c’est l’automne, plusieurs voisins en profitaient pour vider leur piscine. L’eau, ainsi rejetée, venait s’accumuler le long de ma rue noircissant à vue d’œil le large ruban d’asphalte. Et le petit voisin, chaussures aux pieds, suivait ce mince fleuve, curieux de voir où s’écoulait ce torrent boueux. À peine ai-je eu le temps de déposer ma tasse de café que le jeune fripon s’élançait dans les airs pour atterrir tel un boulet de canon dans la gigantesque mare d’eau. L’eau gicla de toutes parts arrosant sur son passage et les témoins abasourdis et le fond de sa culotte. Comme il était beau à voir ainsi trempé jusqu’au menton! Et le plus drôle, c’est qu’il avait un large sourire qui lui coupait le visage en deux. Il était vraiment heureux de son exploit! Loin de s’arrêter là, il chercha une plus grosse nappe d’eau pour un effet encore plus retentissant. À mon humble avis, il était impossible qu'il puisse empirer son état, quoique sa casquette semblait encore au sec! Trop absorbée par ce spectacle, j’en oubliai mon café et la jolie mousse qui le coiffait…
 
Le petit jeu dura vingt bonnes minutes. Et pas une fois, son sourire ne s’est envolé. Il avait du plaisir tout simplement. Il ne pensait pas au rhume qui le guettait, ni aux réprimandes qui allaient survenir tôt ou tard et encore moins à ses chaussures qui prendraient probablement plus de deux jours à sécher… Il s’amusait, voilà tout. Il vivait l’instant présent. Alors, m’inspirant de ce petit bout d’homme, je me suis installée devant mon chevalet cherchant à goûter à ce même bonheur innocent. Et au bout d’un moment, j’ai ignoré mes pinceaux pour utiliser mes doigts pour estomper, adoucir, fondre les couleurs. Certes, j’avais l'extrémité des mains très colorée mais quelle belle sensation! Je sentais que je venais d’enfreindre une loi "universelle", celle de ne jamais se salir! Double bonheur, je savais que je ne me ferais nullement disputer car j’ai passé l’âge des remontrances… Triple bonheur, des doigts, ça se lave!
 
Les plaisirs simples ne coûtent rien et l’innocence ne fait de mal à personne…
 
Ce matin, faites quelque chose d’inusité pour briser l’ordinaire de votre quotidien. Pour vous inspirer, j’ai commencé ma journée avec un dessert aux pommes. Ce n’est pas le déjeuner recommandé par le Guide alimentaire canadien, mais c’était tout à fait divin au goût et bon pour le moral. Et d’ailleurs, qui va me chapitrer pour cet écart de conduite? Personne! Et une exception ne fait pas la règle, n’est-ce pas?
 
N’oubliez pas, la vie est trop courte pour la laisser vide de sens et dépourvue d’expériences. Sortez de l’ordinaire et surprenez-vous!
 
C'est enfin le moment de savourer mon cappuccino et cette fois-ci saupoudré de chocolat, rien de moins!
 
Bonne et belle semaine tout le monde!
 
Mésange

10 commentaires:

  1. Merci pour cette charmante anecdote que je découvre ce soir. J'aime beaucoup les conclusions que vous en tirez. Je vous souhaite une joyeuse semaine pleine d'expériences audacieuses et amusantes. Peut-être avez-vous déjà peint avec les pieds, en dansant (il faut juste prévoir suffisamment de papier au sol) ? Sinon, essayez, vous ne le regretterez pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne, vos bons mots me touchent! Votre suggestion est assez tentante, je l'avoue! Non, je n'ai jamais essayé et je vais attendre que mon mari s'absente un moment pour tenter l'expérience... Cependant, j'aimerais bien voir sa tête au moment où je vais twister parmi les coloris, faisant ainsi remonter les couleurs jusqu'à mes chevilles! Du plaisir assuré! Merci ;-) pour tout!

      Supprimer
  2. Bonsoir
    Je lis a l'instant ta note, oui ce sont des petits bonheurs que de voir ces enfants insouciants...et cela m'a rappelé , une après-midi avec mon petit fils, que j'ai immortalisé, je mets cette photo sur mon blog , si cette photo t’intéresse fais moi signe et je te la ferais parvenir.
    Merci pour ton blog que je visite toujours avec grand plaisir.
    Très bonne soirée à toi.
    Marylou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Marylou, merci beaucoup pour cette charmante visite! Je suis allée voir cette photo sur ton blogue... un pur délice! Tu as merveilleusement "immortalisé" le jeune "frippon"! C'est très réussi, vraiment! Évidemment qu'elle m'intéresse cette photo!

      Est-ce que je pourrais "l'inclure" dans ce billet et ajouter un hyperlien vers ton blogue? Ou si tu préfères, je pourrais simplement ajouter un hyperlien qui pointe directement sur la photo exposée sur ton blogue. Dis-moi ce qui te ferait plaisir et peu importe ta décision, je vais la respecter. Merci encore!

      P.-S. Ton blogue est fabuleux. Bravo!

      Supprimer
  3. les plaisirs innocents n'ont pas d'âges...qu'ils soient gourmands comme le doigt dans la confiture, le carré de chocolat ou lécher lapâte du gâteau sur la cuillère...ou "sportifs" courrir avec un cerf-volant, sauter dans les flaques,faire des ronds dans l'eau avec des galets...la simplicité qu'on veut nous faire oublier avec trop de technologie...est-il nécessaire de se servir d'un ordinateur ou autre console pour une "bataille navale" ? 2 feuilles de papier er 2 crayons suffisent.
    belle semaine Mésange avec des petites traces de peinture sur les doigs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adoooore l'image du doigt dans la confiture! J'ajouterais: le doigt qui râcle le fond du pot de caramel, et moi bien cachée derrière la porte du frigo. Oh my God! Quel délice! Et quelle douce "infraction" au code des bonnes manières! Merci ma charmante Josette!

      Et merci pour l'idée de la bataille navale sur papier. C'est super!

      Supprimer
  4. Les histoires du quotidien sont parfois aussi savoureuses qu'un excellent cappucino...surtout soupoudré de quelques pépites de chocolat !!!
    Chère Mésange que cette semaine soit parsemée de belles rencontres,propices à de savoureuses histoires...
    Heureuses pensées Aveyronnaises, Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma douce Michèle, vos pépites de chocolat me donnent envie de retourner me faire un cappuccino malgré l'heure tardive! Mmmm...

      Le quotidien est riche, parsemé d'aventures, d'exhaltants moments, de petits bonheurs insouciants... il est à prendre à la petite cuillère comme la mousse sur un bon cappuccino!

      Bonne et douce soirée!

      Supprimer
  5. J'aime bien ta manière de raconter ce gamin sautant dans les flaques. Rien ne vaut l'insouciance de l'enfance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Amartia, c'est très gentil!

      L'insouciance de l'enfance on la perd en grandissant, en vieillissant et en devenant responsable. Mais, comme on l'a un jour portée dans notre coeur, il est possible de la retrouvée! Il suffit d'essayer...

      Bonne et belle soirée!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...