lundi 26 novembre 2012

4e lundi de novembre 2012

[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin
                               « Wanted… »
 
Il est presque quatre heures du matin et le coq dort encore profondément tout comme son intention de faire lever le soleil. Même mon réveil me regarde d’un air sidéré, les aiguilles en accent circonflexe, affichant une mine contrariée de me voir si tôt debout. Pour le satisfaire, je lui abandonne volontiers mon mari ainsi il aura l’impression d’avoir fait son boulot!
 
C’est fou, j’ai la drôle de sensation d’être une cambrioleuse dans ma propre maison : je marche à pas feutrés, j’évite les planches traîtresses, je referme en douceur les portes et j’exige de mon chat le silence absolu. Ce n’est pas possible! C’est l’heure des protestations, l’instant où il clame à pleins poumons: « Hé, t’as en a mis du temps! Il faudrait peut-être que tu changes l’eau et la moulée! Pas croyable d’attendre autant! On est loin du service cinq étoiles dans cet établissement! » À peine ai-je le temps de m’occuper de mon propre café que déjà je suis au service de sa majesté Le Chat… À qui la faute? Ne m’en parlez pas…
 
Le chat enfin nourri et câliné alors je me tourne vers le frigo. Ah le jus d’orange du matin, de quoi me faire tenir quelques heures, le temps que Chéri se lève afin de prendre le petit déjeuner ensemble. En ouvrant la porte du frigo, ô surprise, pas de jus d’orange! Où est ce litre de jus présent hier soir, mais absent ce matin? Impossible de me mettre au travail sans un minimum de soleil, même en boîte! Il est quatre heures, la nuit est encore collée à mes fenêtres et à cette heure l’astre du jour est probablement encore en Chine! Ce n’est pas possible, je vais devoir faire enquête. La liste des suspects sera courte. Nous sommes peu nombreux dans cette maison : il y a M. Le Chat, Chéri et moi. Et je ne puis être fautive, car jamais au grand jamais je ne vide les cartons! Je sais, je sais, je crée de faux espoirs en laissant l’équivalent de deux cuillères à soupe au fond du contenant; on s’attend à tellement plus quand on a envie de lait ou de jus d’orange! Promis, je vais corriger cette vilaine habitude mais avant, je dois trouver le coupable. Le chat? À moins que dernièrement il ait appris à ouvrir les portes et à fouiller dans le frigo, il y a peu de chances de ce côté-là. Il reste le mari… Si c’est lui, il aura laissé la preuve dans le bac à recyclage. Un rapide coup d’œil dans l’armoire me confirme que ce n’est pas lui. Qui alors?
 
Au moment où le questionnement prenait des proportions gigantesques, voilà que j’entends geindre les marches de l’escalier. Avec tout ce raffut, voilà que j’ai réveillé mon homme! Soupirs…
 
C’est en entendant sa petite voix flutée que je me suis soudain rappelée l’arrivée impromptue de mon visiteur, le soir précédent. Je l’avais complètement oublié! Et le « bonjour Jojo » venait d’inculper mon jeune gredin. Je n’avais plus à chercher davantage, j’avais sous les yeux le coupable du forfait! Avec un tel sourire, il m’était impossible de me fâcher pour si peu et puisque mon petit-fils était debout, j’en profitai pour prendre le petit déjeuner en excellente compagnie.
 
Et c’est ainsi que démarra un merveilleux lundi parmi tant d’autres. Et la preuve du crime fut découverte plus tard dans la journée, rangée soigneusement dans le garde-manger! Après, on viendra dire que je suis lunatique… C’est de famille, je crois!
 
Mon lundi a commencé très tôt avec l’envie d’écrire et surprise, encore une fois, sans mon précieux jus d’orange pour me permettre de tenir le coup. Qu’importe, ce sera un fruit, un bon café, et ce, en votre compagnie!
 
Bonne et belle semaine tout le monde!
 
Mésange

2 commentaires:

  1. Bonjour Mésange. Au hasard de mes musardages sur la blogosphère, j'arrive ici sur ce blog tellement attrayant. J'aime beaucoup votre histoire du matin. Cette arrivée à pas feutrés dans la cuisine, ce plaisir anticipé du petit déjeuner et la contrariété de ce jus d'orange défaillant et...la chute avec l'arrivée du petit-fils. J'aime beaucoup cette histoire qui m'a fait passé un bon moment juste avant d'aller au lit. Merci. Si vous le permettez, je reviendrai vers vous avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Malou, quelle agréable visite! Vous êtes la bienvenue et je vous en prie revenez aussi souvent que vous le souhaitez; j'ai toujours du café au chaud pour les ami(e)s! :-)

    Merci pour ces bons mots qui font plaisir à lire; ils sont l'encre de ma plume! Bonne et douce soirée...

    Au plaisir

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...