lundi 4 février 2013

100% caféine!




[Photographie réalisée par Robert Lemire]
Dès le réveil on le consomme, on le savoure et on en redemande! 

Le café est, après l’eau, le breuvage le plus consommé au Canada.*  Pas étonnant, il fait partie du quotidien, et ce, dès le réveil. Pour une grande majorité, on le préfère  pour son arôme, sa saveur mais aussi pour son effet stimulant; on ne peut en dire autant de l’eau! Toutefois, il y a un hic : le café est diurétique, donc pour chaque tasse de café on devrait boire deux verres d’eau. Ce que tout bon Canadien ne fait pas! Oups!

Est-ce pour le goût ou pour la caféine qu’on ingurgite tasse après tasse ce divin breuvage ou bien est-ce pour le soutien moral qu’il nous procure et l’étonnante clarté d’esprit dont il nous prédispose?

Pour ma part, le café est un compagnon fidèle, toujours présent dans ma solitude, s’insérant entre les mots et les idées. Il est le seul qui peut me contraindre à prendre une pause! Sans lui, je deviendrais un bourreau de travail et grâce à lui, l’inspiration est présente. La question ne se pose même pas : de toute évidence je suis « addicted »! Pourquoi lutter quand c’est si bon?

On mentionne que Balzac buvait jusqu'à trente tasses de café par jour. Alors que Voltaire est assurément l'amateur de café le plus illustre. À son médecin qui le mettait en garde contre les effets nocifs d’un abus de café sur sa santé, l’homme de plume répondait : « S'il en est ainsi, voici quatre-vingts ans que j'essaie de m'empoisonner ». Sans tomber dans l’abus comme ces hommes de lettres, le café permet de rester éveillé sans être excité et améliore la concentration de même que la mémorisation. Et là je ne mentionne pas les nombreux bienfaits sur la santé. D’ailleurs, tant et aussi longtemps qu’il n’y a pas d’excès, tout va bien!

100e Café du matin
Le billet Café du matin avait pour mission d’être tonique, réconfortant et présent tout comme l’est ce breuvage matinal. Aujourd’hui c’est le centième café que nous prenons ensemble, toujours à petite dose pour en récolter que les bienfaits et une certaine clarté d’esprit. C’est le centième matin où j’échange avec vous mes réflexions sur un sujet donné, et si parfois certains textes ébranlent, n’oubliez pas qu’avant de les publier, j’ai ressenti ces mêmes secousses.

Et ça se poursuit!
Dès le lundi matin, je continuerai à vous faire part de mes réflexions longuement méditées, exprimées de façon parfois maladroite, quelque peu trop franche, tantôt avec un trait d’humour mais toujours sans malice. Je ne détiens pas la vérité. Disons plutôt que j’emprunte les chemins de la sagesse quand la route n’est pas trop mal signalée ou lorsqu’il n’y a pas de détour menant directement à un cul-de-sac! J’explore, je fouine, je creuse et je vous fais part de mes découvertes en toute simplicité, en toute honnêteté.

En définitive, pour être en mesure d’apprécier la saveur du Café du matin rien ne vaut la présence d’amis tels que vous!

Bonne semaine tout le monde!

Mésange

P.-S. Chers internautes, merci pour votre constante participation; vos interactions rendent ce blogue des plus vivants! Cher Robert, un merci tout spécial pour les clichés qui ornent si magnifiquement mon Café du matin.


6 commentaires:

  1. Bonjour Mésange,
    Ah le café, ce breuvage qui m'accompagne tout au long de la journée.
    Etant passionnée, je vis dangereusement dans l'excès :(

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Moun,
      Avec la passion, impossible d'être raisonnable! Alors soyons deux passionnées mon amie; vivons dangereusement en savourant chaque goutte de cette merveilleuse vie qui est nôtre!

      Bon dimanche!

      Supprimer
  2. Bonjour Mésange...pour moi pas de café le matin juste un de ces sachets de thé trempant dans un bol d'eau brûlante... mais 1 petit café après le repas du midi une de ces capsules mises dans les percolateur maison... avec 1 carré de chocolat noir, un petit bonheur quotidien. Ces cafés minuscules ont été une découverte lors d'un séjour en Italie, la valeur d'un dé à coudre et un grand verre d'eau et depuis je n'aime que ceux là !
    J'aime vos rencontres du lundi dont les réflexions mettent en éveil mes neurones engourdis du dimanche.
    bonne semaine Mésange...et à lundi sans faute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Josette,
      Il y a longtemps, j'ai essayé le thé, croyant avoir un p'tit côté "British" qui sommeillait en moi. Eh bien non! Même si j'aime les rosiers et les pauses d'après-midi, je n'ai pas le p'tit doigt relevé fort gracieux des Anglaises! Pour moi, le café remporte la palme d'or du breuvage à savourer à toute heure du jour.

      En passant, tes neurones sont très dégourdis le lundi matin, crois-moi!

      Merci pour tes bons mots, j'apprécie également "nos" rencontres!

      Bonne soirée et à bientôt!

      Supprimer
  3. Mésange, je vous lis le soir (le matin je file au travail) et j'apprécie beaucoup vos billets du lundi. C'est un vrai plaisir de les découvrir, de réfléchir aux sujets que vous proposez, de vous imaginer devant votre tasse tout en buvant à mon tour un "petit" café ou un thé, douce manière de se détendre avant d'aborder la soirée. J'aime beaucoup le moka, son arôme délicatement fleuri avec une très légère acidité en fin. Je vous félicite pour votre centième café si aimablement partagé avec vos lecteurs et je suis ravie de lire qu'il y en aura d'autres.
    A bientôt, Mésange! Passez une très bonne semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne,

      Votre commentaire est un délice à lire! Alors mon café du matin devient pour vous le "moka du soir"! Mmmmm...

      Votre réflexion me donne envie d'écrire un billet pour ceux et celles qui, le soir venu, relaxent devant un peu de lecture ! Merci chère Anne de me partager votre quotidien;
      je me sens ainsi un peu plus près de vous!

      Bonne et douce soirée!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...