mercredi 20 mars 2013

Un esprit sans nuage...

Épigrammes de M. Val. Martial
Traduction par MM. V. Verger
N. A. Dubois, J. Mangeart
 
XLVII
À Jules Martial


« Voici, mon cher Martial, les éléments de la vie heureuse : une fortune acquise sans peine et par héritage ; un champ qui rapporte ; un foyer qui toujours brûle ; point de procès ; peu d'affaires ; la tranquillité de l'esprit ; un corps suffisamment vigoureux ; une bonne santé ; une simplicité bien entendue ; des amis qui soient nos égaux ; des relations agréables ; une table sans faste ; des nuits sans ivresse et libres d'inquiétude ; un lit où il y ait place pour la gaieté et pour la pudeur à la fois ; un sommeil qui abrège la durée des ténèbres ; être content de ce que l'on est, et ne rien désirer de plus ; attendre son dernier jour sans crainte comme sans impatience. »
 
[Photogaphie tirée de Dreamstime]
 

3 commentaires:

  1. C'est fort bien écrit. Mais qui est cet homme sage? Ecrit-il à son fils? A quelle époque? J'aimerais en savoir davantage...
    Je vous souhaite une première journée de printemps radieuse, Mésange (et les journées suivantes aussi)!

    RépondreSupprimer
  2. Chère Anne,
    À part ses écrits, il y a peu de notes biographiques à son sujet, alors voici ce que j'ai trouvé:

    Marcus Valerius Martialis, poète latin connu pour ses Épigrammes, né le 1er mars 40 et mort vers 104. Il a cotoyé Sénèque...

    Concernant "Jules" à qui il écrit - il "semble" être son ami mais aussi son compagnon de vie (ceci n'est qu'une observation). Voici quelques extraits qui pourront éclairer votre idée:

    Extrait:
    1ère épigramme
    - À Jules -
    Je t'adresse ce sixième livre, à toi, J. Martial, mon ami le plus cher si ton oreille toujours sûre fait disparaître ses imperfections, il osera, moins inquiet, moins tremblant, se placer dans les mains puissantes de César.

    **

    34 - À Jules Martial -
    Voilà, Jules, si je ne me trompe, trente-quatre ans que nous vivons ensemble, trente-quatre ans mêlés tour à tour d’amertume et de douceur. Cependant les moments de plaisir ont été les plus nombreux; et si tous les jours dont je parle étaient marqués de pierres noires ou blanches, le blanc l’emporterait sur le noir. Si vous voulez échapper aux disgrâces, vous préserver des soucis rongeurs, ne nous liez pas trop aisément. Vous serez moins heureux, mais vous aurez moins de peines.

    **

    Ce sont de maigres informations. Je crois qu'en faisant la lecture de ses épigrammes nous pourrions en savoir davantage sur lui. Voici un lien vers le site "Universalis" dans lequel on fait la mention de la vie de Marcus Valerius Martial. Pour ce qui est de Jules... il n'y a rien.

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-valerius-martial/

    Votre curiosité est belle à "voir"! Merci pour toutes ces questions - j'aime faire des recherches. Bonne journée Anne!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces renseignements, Mésange. Je les note dans un carnet pour de prochaines recherches. A lundi pour le désormais fameux petit café!

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...