lundi 22 avril 2013

Une chaussette manquante...

« C’est à croire que le sèche-linge mange les chaussettes; à moins que ce soit le panier à lessive… »
 
Dans mes années postuniversitaires où je vivais en appartement, il m’arrivait souvent de me retrouver avec des bas solitaires après une séance de lavage. J’en venais presqu’à croire que le sèche-linge du lavoir mangeait mes chaussettes. Et ce dernier, gourmand comme pas un, optait pour un menu très varié, choisissant un bas sur deux, me laissant un tas de bas célibataires! Bref, avec les ans, j’en ai conclu que le sèche-linge n’y était pour rien, pas plus que le chat et encore moins mes visiteurs… La coupable, c’était moi! Je vous assure, je n’ai jamais mangé mes bas, quoique certains jours, l’idée me soit venue en présence des tablettes vides du garde-manger. Mon manque d’organisation imputée à ma jeunesse ou à mon manque d’intérêt (toujours imputable à ma jeunesse) ne s’appliquait non seulement au rangement des chaussettes mais à d’autres choses beaucoup plus importantes : mes pensées.


 
Il m’arrivait de perdre une idée associée à une autre et très vite ça devenait un drame, car au lieu de prendre une autre idée, je m’entêtais à chercher celle qui venait tout juste de disparaître et bien entendu, rarement je la retrouvais. Encore une fois, la faute revenait au sèche-linge!

En pliant mes vêtements ce matin, je me suis retrouvée avec une seule chaussette en main. Où était donc sa jumelle? me demandais-je et tout de suite j’ai cessé d’y penser. Un jour ou l’autre, elle finira bien par refaire surface et puis, j’ai d’autres paires de bas!
 
Si vous n’avez qu’une seule paire d’idées en tête, alors prenez-en grand soin, mais si votre tiroir en contient plusieurs et que vous perdez l’une d’elles, pourquoi vous en inquiéter? Un beau matin, elle reprendra par enchantement sa place habituelle parmi ses consœurs. D’ailleurs, les idées ne s’égarent pas; elles errent tout simplement dans les méandres de notre fabuleux cerveau attendant qu’on les ignore un moment pour qu’elles puissent rentrer au bercail, ni vues, ni connues. Ma foi, on serait tenté de croire qu’elles sont capricieuses!
 
En fin de compte, je n’ai jamais perdu une seule chaussette. Bizarrement, toutes celles que j’ai cessé de chercher ont réintégré le tiroir. C’est fou ce qu’un sèche-linge est capable de faire!
 
Bonne et belle semaine tout le monde!
 
Mésange

4 commentaires:

  1. Bonjour Mésange
    je pense que si tes chaussettes retrouvent vite le chemin du tiroir c'est que ta tête est bien ordonnée... mes idées fugueuses errantes dans les méandres ont bien du mal à réintégrer une pensée cohérente...question d'âge, malgré une traque ou un mépris, de fugueuses elles sont devenues fugaces !
    je te souhaite une belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Josette,
      Oui, je crois que "maintenant" ma tête est bien ordonnée! D'ailleurs, je serais bien malheureuse à porter des chaussettes dépareillées ;-)

      Pour ce qui est de tes jolies pensées errantes, je te dirais, laisse-les vagabonder; elles finiront bien par se fixer quelque part...

      Bonne et douce semaine Josette!

      Supprimer
  2. Je résume mes idées importantes et note mes rêves avec le maximum de détails dans mes petits carnets de moleskine, afin de pouvoir y puiser ultérieurement soit pour peindre, soit pour écrire.
    Quant aux chaussettes, lorsqu'elles sont devenues inutilisables ou qu'il n'en reste plus qu'une, je les transforme en marionnettes : il suffit de couper le pied dans le sens de la longueur, d'y insérer un carton plié en deux, de coller soigneusement et d'accrocher deux boutons sur le dessus. Vous glissez votre main, le pouce en bas et les autres doigts au-dessus du carton, et la bouche articulée de votre marionnette amusera votre petit-fils, j'en suis sûre.
    Bonne semaine, Mésange!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne,
      On se ressemble beaucoup; j'affectionne également les carnets! Et puis, pourquoi se fier à notre mémoire quand notre plume fait un excellent travail! Alors, je note! Comme le disait si bien Confucius: « J’entends et j’oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends. » Alors continuons à alléger notre cervelle!

      Merci pour l'idée de la marionnette; je la trouve sublime! Mon petit-fils et mes petites voisines vont adorer! De plus, j'ai une belle variété de boutons dont je ne sais plus quoi en faire... Grâce à vous, je vais m'amuser comme une petite folle! Merci infiniment!

      Je vous souhaite, chère Anne, une semaine très créative! xxoox

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...