mercredi 4 mars 2015

La vieille dame et la mort

Depuis des années, je me répète:
Je n'en ai plus pour longtemps.
Et pourtant,
Je suis toujours là.
 
Alors je le répète aux autres,
Provoquant ainsi le destin.
Et pourtant,
Je suis encore là.
 
Ça ne va pas toujours mal;
J'ai mes bons jours.
Alors je me dis:
Prépare-toi, le malheur approche.
 
On me croit vivante,
Je le pense aussi,
Mais de l'intérieur,
Je creuse ma tombe.
 
Pas trop vite, pas trop facilement,
À la petite cuillère,
Sous un soleil de plomb
Et à genoux sur le sol.
 
On doit me voir creuser,
Sinon où est le plaisir de me plaindre?
On doit avoir pitié,
Sinon à quoi bon vivre?
 
Vous le voyez, je suis morte,
D'une mort très naturelle,
Très efficace:
C'est la mort de l'âme...
 
Jocelyne Gagné
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...