lundi 1 juin 2015

On compte sur vous

Vous me connaissez; je n’arrête pas de dire que la vie est trop courte et que ma liste de rêves à réaliser est beaucoup trop longue. À l’approche de la cinquantaine, je peux déclarer que je suis assez fière de ce qui a été accompli jusqu’ici; je suis devenue plus sage et plus souple, animée d’une belle énergie. Vous en conviendrez, ce n’est vraiment pas le moment de mettre les freins! Et si la vie commence à cinquante ans, alors je dois me préparer pour l’arrivée de mes vingt ans. (Ben quoi? Des rêves, ça se planifie!) Donc, pour mes soixante-dix ans, j’ai bien l’intention d’être pilote d’un beau coucou. J’avais prévu le coup pour mes quatre-vingts ans, mais mon fils m’a fait prendre conscience que personne ne monterait à bord d’un avion piloté par une vieille dame qui s’amuse à faire des vrilles dans le ciel. (Allons donc! On a peur des sensations fortes maintenant?) Et puis je me suis dit : « C’est vrai, j’aurais bien aimé faire de la voile, mais je ne sais pas nager. Donc, à quoi ça me servirait de savoir piloter si je ne sais pas battre des ailes? En cas de pépin, ça pourrait être utile, non? »

C’est clair, je dois avoir confiance en mon mécanicien.

Si vous êtes comme moi, vous connaissez probablement les rudiments de la mécanique automobile. Vous savez comment mettre de l’essence et du lave-glace dans les réservoirs appropriés; vous êtes capable de vérifier l’air dans les pneus et vous connaissez probablement le numéro d’urgence à composer en cas de panne. Je vous le répète : je connais les bases, sans plus. Non pas que j’aie peur de me salir les mains, mais à chacun ses compétences!

Vous admettrez que sur une voiture, une négligence peut engendrer des conséquences déplorables. En revanche, lorsqu’il est question d’un avion, ça ne pardonne pas! La voie d’accotement est souvent, tout le temps, voire à jamais hors d’accès. En cas de difficultés, débrouillez-vous comme vous voudrez, car un fait demeure : dans les airs, il n’y a pas de solutions intermédiaires; vous volez ou vous atterrissez, un point c’est tout! En cas de forces majeures, le champ de maïs d’oncle Édouard, l’allée fleurie de grand-mère ou encore le sentier de pas perdus de votre voisin peuvent être tentants. Honnêtement, ça ne suffira pas pour assurer vos arrières. Vous aurez besoin d’une piste ou du moins quelque chose qui s’en rapproche. Vous me suivez?

Donc, si un bris mécanique peut vous coûter gros, avoir un bon mécano sous la main est un incontournable. Et le qualificatif « bon » est selon moi beaucoup trop faible pour décrire ce que j’attends de lui. L’homme en question doit être fiable, consciencieux, engagé dans son travail, totalement présent à ce qu’il fait et bien sûr responsable. Peu de gens aujourd’hui prennent conscience de l’impact de leur travail sur la qualité de vie des autres et pourtant, tout ce que l’on fait a un effet significatif sur ce qui nous entoure…

Tout.

Vraiment tout.

Songez-y : si vous connaissiez la portée de votre travail, l’accompliriez-vous avec diligence, maintiendrez-vous votre engagement envers votre profession tout en gardant au fond de votre cœur la promesse de faire de votre mieux en tout temps? J’en suis convaincue!

Cette semaine, je vous invite à réfléchir à ce que vous faites et à votre degré d’engagement. Oh, je sais, vous allez me dire : « Mon travail est peu important. Je ne suis pas médecin, vous savez? » OK, la vie d’une personne n’est peut-être pas entre vos mains, mais vous avez le pouvoir de faciliter la vie de plusieurs. Et ça, ce n’est pas rien!

Faites de votre mieux; beaucoup comptent sur vous!

Bonne semaine tout le monde!

Jocelyne Gagné (Mésange)
 
 
[Photographie réalisée par Jocelyne Gagné, Mascouche, 31 mai 2015]
 
Un merci tout spécial à Alex, pilote et mécanicien à l’aéroport de Mascouche. Ce jeune homme sympathique a pris le temps de répondre à mes questions et m’a autorisée à prendre cette belle photographie. Merci encore!

2 commentaires:

  1. Faites moi savoir, le jour venu, si vous avez besoin d'une passagère.

    RépondreSupprimer
  2. Yahoo! Une première passagère! Merci Bonheur du Jour de votre confiance. Quelle plaisir nous aurons ensemble à faire de la voltige aérienne! Ne mangez pas avant de grimper à bord ;-)
    Sans faute, je vous tiens au courant...
    À très bientôt!
    Douce journée xoxo

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...