mardi 24 mai 2016

Parce que c'est important!



Le premier café. Celui que l’on prend sur la galerie après avoir survécu aux longs mois d’hiver. Celui que l’on savoure avec un plaisir totalement égoïste, n’ayant aucune empathie pour ceux qui doivent aller travailler, forcés de se priver de cette quiétude et de cette fabuleuse lumière. (D’accord, démontrons un minimum de compassion…)
 
Ce premier café est aussi un tête-à-tête avec soi (soi étant cette personne que l’on croise dans le miroir chaque matin et qu’on oublie de saluer en premier. « Hé! Jo? Ça va, ce matin? Eh bien, dis donc, t’as pas l’air en grande forme, toi! Le gant de crin sous la douche ne sera pas suffisant; un bon coup de fer à repasser et voilà tous ces plis disparus et ta bonne mine retrouvée!»).
 
Cette rencontre pourrait s’avérer étonnante, déconcertante…
 
Et vous? Y êtes-vous préparé?
 
Il se peut qu’au début la conversation soit quelque peu timide ou totalement absente. C’est vrai, c’est la toute première fois que vous vous faites un brin de causette.
 
Et une première fois, c’est toujours…
 
Furieusement angoissant.
 
Vous vous rappelez cet adage « La première impression ne laisse pas de seconde chance. », eh bien, elle est juste. Si vous vous arrêtez devant le miroir et que vous avez une tête antipathique, je vous garantis que ce sera la dernière fois que vous voudrez croiser votre reflet. Alors, ne ratez pas votre coup. Mettez le maximum… Souriez! Et soyez bienveillant envers vous. C’est vrai! On est gentil avec tout le monde et lorsque notre tour arrive, il ne reste plus de gentillesse, de douceur, de tolérance, de mots consolateurs…
 
On se trouve moche et on se le dit.
 
Ouvertement, franchement et sans détour.
 
Pour tout dire, ce n’est pas se rendre service…
 
Et si vous n’aimez un petit bout de vous-même, n’allez pas vous déconstruire par des phrases assassines; regardez plutôt ces jambes, la peau de votre visage, ces cheveux qui vous font faire la grimace. Regardez-les bien; il y a quelque chose de beau qui se doit d’être remarqué et valorisé. Vos jambes sont trop grosses? Qu’en est-il de leur texture si soyeuse, de cette longueur que d’autres femmes envient? La peau de votre visage est terne? Qu’en est-il de son ovale si parfait et du contenu (yeux, sourire, pommettes) qui fait craquer les autres autour? Vos cheveux sont indisciplinés? Qu’en est-il de sa coupe qui encadre si joliment votre visage?
 
Soyez bon envers vous… Acceptez les nuances. Cela ne peut être parfait.
 
Seul votre regard l’est.
 
En cette belle matinée, prenez cette pause avec vous-même et faites quelque chose d’important, quelque chose que vous ne pouvez différer. Dites-le sans détour :
 
« Tu es extraordinaire! »
 
Avec de la bienveillance, toute nouvelle journée ne peut être qu’extraordinaire.
 
Bonne semaine tout le monde!
 
Jocelyne Gagné (Mésange)

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Quelle charmante visite! Bienvenue et merci Andrée! J'espère avoir l'occasion de te lire à nouveau.
      Bonne semaine! xo

      Supprimer
  2. Oh ma belle Mésange/Jo comme tu écris bien !!! J'adore tes postes pleins de douceurs, de gentillesses, de réflections. Quand je me suis régardée dans le miroir ce matin j'ai cru voir un panda échappé d'un zoo après une folle nuit de poursuite, mais ce n'était que moi qui avait oublié de démaquiller mes "smokey-eyes" hier-soir et je m'étais frotté rigoureusement un œil juste avant...j'étais extra-ordinaire ! hi hi hi Mais tu as entièrement raison on a du mal à être bon pour soi-même.
    Je t'embrasse fort fort fort et j'espère que tu vas pour le mieux ma grande sœur de l'autre coté de l'ocean

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma douce Miriam, comme ton message m'a fait rire!!!

      Je me suis reconnue dans tes mots. Oh oui, il m'arrive de ressembler à un raton laveur (ou à un raton essuyeur. J'y pense... les ratons font la vaisselle maintenant? Vite, je vais les embaucher. Ces jours-ci, je ne sais plus où donner de la tête: l'écriture, le ménage, les plates-bandes, la comptabilité, ouf! Est-ce qu'il y aurait un lapin comptable disposé à m'aider? Ça me serait très utile!) Bref, tant qu'on n'ouvre pas la porte à un visiteur ou à son nouvel employeur, on est OK. Avec notre "look" à la Zoro, avoue qu'on devient tout à coup "impressionnante"!

      J'ai lu et relu ton billet, tu es si drôle... Je le garde pour demain matin afin de démarrer ma semaine avec le sourire.

      Merci mon amie d'outre-mer. J'adore tes visites!

      Oui, tout va bien. Le processus de relecture demande beaucoup de concentration et parfois le cerveau devient aussi ramolli que du beurre au soleil. Ne t'inquiète pas. Je t'écris bientôt. :-) Je t'embrasse très fort ma douce amie. xoxoxoxoxox

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...