mardi 11 octobre 2016

La gratitude

Après deux belles journées à savourer l'automne de mille et une manières, voilà que la routine nous attend. Sérieusement, a-t-on vraiment envie de reprendre le collier? Non. L'incroyable lumière qui nous enveloppait nous a donné l'enthousiasme pour démarrer de nouveaux projets,  relever des défis ou entreprendre de saines habitudes. Et la routine? On l'a oubliée. Dans un coin.

Et ce matin, en traversant la cuisine, quelque chose a attiré notre attention. Quelque chose qui patientait dans un coin...

La routine nous attendait.
(Soupir...)

Impossible de faire comme si on ne l'avait pas vue. Elle nous a vus et cela était suffisant pour nous faire courber le dos. C'est clair, on n'aura pas d'autres choix que d'aller la voir, la prendre sous le bras et l'inclure dans notre quotidien.

Soyons honnêtes: il nous arrive de vouloir étirer le bonheur à son maximum, craignant d'une certaine manière d'en manquer. On aimerait bien se faire quelques réserves au cas où les temps deviendraient durs.  C'est normal. Quand on se sent heureux, la vie devient tellement belle qu'on se demande pourquoi on râle sur tout et sur rien. On en vient à croire qu'on se plaint le ventre plein!

La routine a du bon. Elle nous rappelle qu'on doit être reconnaissant pour le plaisir, le bonheur, la joie ressentis. Elle nous invite à apprécier tout ce que l'on a dans le coeur et tout autour de nous. Au fond, elle nous demande peu de choses: après avoir vécu tant de beaux moments, elle souhaite qu'on la regarde différemment; si possible avec des yeux encore émerveillés du merveilleux qu'on a contemplé. Certes, la routine n'est pas aussi flamboyante que les couleurs qui égayaient la ligne d'horizon, pas aussi invitante que ces chemins lumineux que nous avons empruntés, pas aussi satisfaisante que cette sympathique promenade le long de la rivière. Non. Elle est assez "ordinaire" quoique rassurante. 

Et si ce matin, on regardait notre train-train quotidien avec des yeux aimants, compréhensifs, tolérants. Et si on prenait la peine d'apprécier le travail, les responsabilités, les choix qu'on a faits pour nous-mêmes et les autres. Oui, entretenir une maison c'est sans fin, mais ce sont ce toit et ces quatre murs qui abritent les réunions de famille, les confidences, les rires. C'est un endroit où il fait bon vivre. Prenons quelques minutes pour exprimer notre gratitude pour tout ce que nous avons, vivons et osons.

Nous sommes riches. Nous avons une routine; signe que nous avons une vie!

Bonne semaine tout le monde!

Jocelyne Gagné (Mésange) 


3 commentaires:

  1. Mon quotidien n'est pas aussi coloré que le tien.
    Ta photo est sublime .
    Toutefois, j'ai ressenti aujourd'hui la même chose
    que toi. Il me semble que c'est grâce à mon Virgile
    qui se maintient encore en vie, juste pour me faire
    plaisir. Curieuse journée avec un temps de chien,
    tout mouillé, gris et mou. J'ai rangé tous mes petits
    carnets remplis de croquis, essais de couleurs et petits
    textes . Bref, un quotidien rempli de pensées aimantes
    et plutôt douces. Je te souhaite un bon week-end et je
    t'embrasse. ELZA

    RépondreSupprimer
  2. Mon quotidien n'est pas aussi coloré que le tien.
    Ta photo est sublime .
    Toutefois, j'ai ressenti aujourd'hui la même chose
    que toi. Il me semble que c'est grâce à mon Virgile
    qui se maintient encore en vie, juste pour me faire
    plaisir. Curieuse journée avec un temps de chien,
    tout mouillé, gris et mou. J'ai rangé tous mes petits
    carnets remplis de croquis, essais de couleurs et petits
    textes . Bref, un quotidien rempli de pensées aimantes
    et plutôt douces. Je te souhaite un bon week-end et je
    t'embrasse. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elza de ta chaleureuse visite. C'est toujours un bonheur de te lire! Tu as rangé tout ce que tu aimes faire. Tu as pris tes carnets, tes croquis dans tes mains, tu les as caressés un moment avant de les déposer à l'abri de la poussière. Il y a de l'amour de ce geste!

      J'aime cette ligne où tu dis: un quotidien rempli de pensées aimantes et plutôt douces... On oublie trop souvent d'être aimant(e) pour ce que l'on fait, ce que l'on a, ce que l'on est... Alors, en ce lundi, je vais reprendre tes propos: je serai douce et aimante avec mes chiffres, mes comptes à payer, tout ces papiers qui attendent de moi une action.

      Merci pour cette belle lumière que tu déposes délicatement sur mon blogue. Douce journée, Elza! Et que le meilleur soit toujours présent dans ton quotidien.
      Je t'embrasse. xox

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...