vendredi 9 mars 2012

Sous la guillotine des tracas…

Ne jamais perdre le tête!
* * *

[Photographie réalisée par Jocelyne Gagné - Caesars Palace, Las Vegas 2011]

« Il ne faut jamais perdre la tête
Il ne faut jamais craquer
Toutes les fois qu’une chose vous embête
Prenez un air détaché

Les cris, ça ne fait pas bien
De plus, ça gêne les voisins
Et puis, ça n’arrange rien
Ne jamais se buter
C’est tellement plus futé!

Croyez-moi, quand un ennui vous guette
Traitez-le par le mépris
Pour ne pas être pris
Pour un malappris

{Parlé:}
Hé, écoutez-moi
Faites comme moi
Jouez d’ la trompette
Et vous verrez, tout ira bien! »

Chanson « Ne pas perdre la tête »
Aimé Barelli et son orchestre

12 commentaires:

  1. Voilà, en chanson, des conseils avisés. On peut aussi se confier à des proches quand la pression se fait trop forte, car nul n'est tenu à la perfection et partager ses soucis permet aussi de s'en libérer.
    Que cette journée soit paisible!
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne, tu as raison et j'ajouterais que se confier à des proches c'est beaucoup plus efficace que des comprimés si ceux qui nous entourent font preuve d'une bonne écoute. Et si les amis ou les proches sont absents mentalement ou physiquement, alors on peut se tourner vers la musique qui sait si bien réconforter, encourager et ramasser nos espoirs en miette...

      Se tourner vers les autres, vers la musique ou vers soi, mais tourner le dos aux tracas.

      Merci Anne pour cette belle réflexion... et que ton week-end soit très agréable!

      Supprimer
  2. Oui, Mésange , L'humour
    S'amuser de soi
    aide à dépasser nos ennuis et p'tits tracas

    Mais parfois craquer pleurer c'est aussi dans le flots des larmes charrier la boue du dedans et des choses qui nous atteignent et font mal

    Merci pour le sourire de tes mots Mésange et je ne crierai pas pour ne pas gêner mes voisins :-)

    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les problèmes sont une preuve que nous sommes bien en vie. D'ailleurs, le cimetière regorge de gens qui n'ont pas de problèmes! Et se moquer des tracas c'est se détacher de l'émotion qui nous empêche souvent d'y voir clair...

      "...dans le flot des larmes charrier la boue du dedans" cette image vaut mille mots. Je l'adoooore! Elle traduit tellement bien nos souffrances et la technique un peu rudimentaire qu'on utilise pour les expulser, mais d'instinct nous savons que l'eau est purificatrice et que dans sa débâcle elle entraîne tout le mauvais... Alors pleurons, chiâlons un bon coup et ensuite passons à autre chose! Et tant pis pour les voisins!

      Merci pour ces précieuses lignes; elles vont rejoindre mon carnet d'extraits à immortaliser! Bon week-end!

      Supprimer
  3. Voilà encore une façon très positive d'affronter les difficultés.... "Traiter par le mépris" tous les ennuis demande une certaine force de caractère, mais il est vrai qu'il est bon de pouvoir tordre le cou aux choses qui nous embêtent...
    Je ne suis cependant pas sûre d'y parvenir toujours.... ;-)
    Bises à toi positive Mésange :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Oxy, j'aime bien ton image "tordre le cou aux choses qui nous embêtent" et j'ajouterais, lui faire faire un ou deux tourniquets! :))))

      Bref, si on arrive à avoir cette force de caractère une fois sur deux, c'est déjà un pas en avant. "Toujours" c'est un mot trop absolu - c'est bon pour Dieu et là encore... je crois qu'il ne fait partie de son vocabulaire. Donc, un peu d'indulgence et essayons juste de traiter les tracas avec un peu de légèreté car au fond, on ne peut tout de même pas leur accorder toute notre attention... après tout, ce ne sont que des problèmes!

      Merci pour ce beau clin d'oeil qui m'a fait bien rire.
      Bises à toi ma belle!

      Supprimer
  4. I love these lines: Toutes les fois qu’une chose vous embête
    Prenez un air détaché.

    Sorry to be late in answering your question. I love Thursday because it is the day before Fridy when I usually take a day off. I look forward to the three days; Friday, Saturday, and Sunday on Thursdays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dear Sapphire, I love these too! And don't be sorry, there is no delay to answer to a question - you have your whole life ahead!

      Well, I understand your preference. I often start my week-end on Thursday with a long dinner with wine and candles that ends late at night. And during the summer, the week-end starts on Wednesday with long evenings staring the stars in the sky or in my husband's eyes.

      Thank you Sapphire and have a relaxing week-end!

      Supprimer
  5. Le pire ce n'est pas de perdre la tête (c'est parfois même très agréable), le pire donc, c'est de se la prendre ! J'aime bien ta photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La perdre, la prendre, la rouler en boule sous le bras, la mettre de côté, la lancer à bout de bras... Bref, tant qu'elle n'est pas vissée trop serrée sur nos épaules, ça peut toujours aller! :))))

      Merci Amartia pour cette belle nuance! C'est assez rigolo tout ce qu'on arrive à faire avec ou sans tête!!! Bon week-end!

      Supprimer
  6. BOnsoir oui tu as raison de jamais perdre la tête n'est pas toujours bien simple mais je fais tout pour la garder
    Sympa cette photo et tu sais lorsque j'ai lu ton post j'ai de suite songé à la chanson de DANY BRIANT
    J'ai perdu la tête lorsque j'ai vu SUZETTE
    mais je ne perds jamais la raison...........
    Passe une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci France pour ce doux rappel de Dany Briant - si on pouvait perdre la tête tout en conservant la raison, ça serait chouette!
      Bonne journée! Bises xxx

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...