lundi 10 septembre 2012

2e lundi de septembre 2012

[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin
« Driving with lights on! »



Il a de ces matins de brouillard où tout semble flou de l’intérieur et peu importe nos efforts pour y voir clair, ce sentiment de confusion persiste. Alors on attend le temps d’un café que la brume se dissipe.
 
Même après un deuxième café, le trouble demeure.  On semble avoir perdu nos repères. Spontanément, on essaie de se remettre en route croyant que la routine effacera ce malaise. Eh bien non,  c’est une vraie purée de pois! Et toutes nos tentatives se soldent par des faux pas et des maladresses très maladroites. Retourner au lit serait une option mais comme on est totalement éveillé, on ne ferait que tourner en rond mêlant davantage les draps et nos pensées.

C’est n’est pas parce qu’on ne voit pas le chemin qu’il n’y en a pas!

Quand on se fait surprendre par un vrai brouillard, la carte routière devient alors inutile,  les panneaux indicateurs également. Les seules choses qui comptent ce sont les lignes blanches de chaque côté de la route, les phares et les feux de signalisation de la voiture qui nous précède car on veut éviter par-dessus tout de se retrouver dans le fossé avec un pare-choc arrière entre les dents!  À savoir si on suit la vitesse réglementaire, si la température ambiante est adéquate, si on poursuit toujours l’itinéraire prévu, ces éléments n’ont plus d’importance. Au fond, on ne désire qu’une seule chose : y voir clair une bonne fois pour toutes!

Si tout semble confus et que vos réflexions se mêlent, s’agglutinent pour devenir un véritable amoncellement de doutes et de peurs, regardez sur votre route à savoir s’il y a des amis qui joueront le rôle de ces lignes blanches si rassurantes en plein brouillard. Demandez-vous si vous avez allumé vos phares pour les voir et ainsi leur permettre de vous guider vers la sortie, et surtout vérifiez votre niveau de fatigue, il indique peut-être une montée soudaine rendant ce mauvais moment pire qu’il ne l’est en réalité…

Voilà, le brouillard se lève, la lumière s’installe et la route apparaît dans toute sa beauté, dans toute sa clarté. Ces instants d’inquiétude sont désormais choses du passé.

Dans le doute, allumez toujours vos phares antibrouillard et confiez-vous à un ami. Vous verrez, ses judicieux conseils vous dirigeront tout droit vers la sortie!

En ce lundi matin, admirez la lumière du jour balayant le ciel des fragments de la nuit, regardez l’or du soleil se mêlant à la rosée du matin, contemplez la nature s’illuminant grâce à un seul rayonnement et appréciez ce moment où tout est clair, limpide, d’une évidence-même car demain, sait-on jamais, le brouillard pourrait de nouveau se lever…

Bonne et belle semaine tout le monde!


Mésange

4 commentaires:

  1. Bonne semaine à vous, Mésange. Le brouillard transforme le paysage et l'adoucit. La confusion ne doit pas durer trop longtemps, certes, mais elle est souvent une étape nécessaire bien que peu agréable. Quand je suis vraiment dans le doute, je prie et je fais confiance, et c'est efficace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne, voilà une façon tout en douceur de voir le brouillard! Je retiens!

      Prier pour que la lumière se fasse est une excellente manière de traverser le doute, l'incertitude, ces sentiments très humains que comprend le divin... Merci pour ces "lumineuses" suggestions. Bonne soirée xo

      Supprimer
  2. Très très bonne semaine à vous aussi - dans la plus belle clarté possible.

    RépondreSupprimer
  3. Merci chère Bonheur du Jour! Toutes les lumières sont allumées et mes yeux grand ouverts pour ne pas rater la sortie. Un peu de courage et bientôt tout cela sera derrière moi! Bonne soirée!

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...