lundi 18 novembre 2013

Mal dire c'est possible

Je suis en retard pour mon café du matin - j’espère que vous me pardonnerez ce manquement. Ce matin, j’ai préféré prendre un peu de repos, calmer mon cœur agité devant un bon café. J’ai opté pour la vraie plume et le carnet de notes pour vider ma tête des pensées qui ne me menaient nulle part, juste laisser aller les mots que j’ai dit que je n’aurais pas dû dire, les phrases que j’aurais aimé exprimer mais qui n’ont pas franchi mes lèvres. J’ai essayé de parler avec mon cœur, mais j’ai laissé ma tête agir à sa guise et cela s’est traduit par des mots vides de sens – du remplissage qui gaspille les précieuses minutes d’une vie.

Je ne peux revenir en arrière; ce qui est fait, je ne peux le défaire… Je ne peux qu’espérer une indulgence du ciel ou d’ailleurs, une indulgence que j’ai peine à m’accorder.

Il est vrai qu’il manque un peu de soleil, de bonne humeur et de joie de vivre dans mon café ce matin. Pour remédier à cela, je vous envoie toute la tendresse de mon cœur – ainsi vous passerez une merveilleuse semaine. Et si vous souriez, je sourirai aussi! 

 Mésange

 
[Photographie réalisée par Jocelyne Gagné, Salem MA, É.-U. - Oct. 2013]

6 commentaires:

  1. "Je ne peux revenir en arrière; ce qui est fait, je ne peux le défaire": si la personne vit encore, on peut toujours s'excuser, témoigner de ses regrets sincères et de sa sympathie, expliquer un moment d'égarement, de fatigue. Si la personne n'est plus, on peut prier et, de là où elle se trouve, je suis sûre qu'elle a déjà pardonné, qu'elle sait la profondeur et la vérité des sentiments, même cachés. N'hésitons pas à accorder aux autres la générosité, la bienveillance, l'amour dont nous sommes nous-mêmes capables et à nous pardonner, ce qui est peut-être plus difficile. Je crois que les liens d'ordre spirituel existent, même s'ils restent un mystère, et qu'il faut faire confiance. Bien souvent, ce qui ne va pas trop bien ici-bas s'arrange là-haut, je ne sais pas comment, mais j'en ai la conviction et j'ai pu vérifier le pouvoir de la prière.
    Je vous souhaite une douce semaine, Mésange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne, la personne est toujours vivante et vos encouragements m'ont aidé à trouver les mots justes et sincères pour recoller ce que je croyais brisé. La prière a calmé mon coeur agité et tout s'est arrangé non pas par magie mais bien avec l'aide du divin! Merci pour cette douceur qui m'a fait tant de bien...
      Bonne semaine Anne! xox

      Supprimer
  2. Bonjour Mésange, il y a des matins qui commencent de travers, il y a des mots qui s'échappent et les maux arrivent...tout peux devenir palimpseste, on efface et écrit à nouveau, avec de la sincérité tout peut être pardonné tant que le coeur parle.
    Je sais que ton coeur saura guider tes paroles, Mésange.
    Je te souhaite patience et confiance pour cette semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Josette,
      Ces mots très sages ont guidé mes écrits et oui, tu as raison, tout peut être pardonné. Je n'étais pas certaine mais la voix du coeur a usé de douceur et de tendresse...

      Merci pour cette présence plus qu'amicale... Je suis touchée par cette douce sollicitude. xoxox pour toi!

      Supprimer
  3. Déjà dimanche... Mais je vous souris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre sourire, chère Bonheur du Jour, est un rayon de soleil dans ma journée!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...