lundi 5 novembre 2012

1er lundi de novembre 2012

[Photographie de Robert Lemire]
Café du matin
 
Amazing Superheroes...
 
J’observais dernièrement l’engouement des adolescents pour les super-héros. Ne leur voyant aucun attrait, je me demandais ce qui pouvait les attirer autant chez ces personnages assez déconcertants. Quand j’ai obtenu ma réponse, j’étais, moi aussi, sous le charme…
 
Bravoure, courage , sacrifice, probité, détermination, dévouement, endurance, persévérance, altruisme et humilité.
 
Après, on osera dire que nos jeunes n’ont pas de beaux exemples sous les yeux! Balivernes!
 
Sincèrement, tous ces Superman, Spiderman, Captain America, etc. sont de beaux modèles à imiter même pour nous les adultes. Cependant, je dois l’avouer très humblement, je préfère de beaucoup les bons vieux héros mythiques tels qu’Ulysse, Hercule ou encore Achille suivis de près des héros légendaires tels que le Roi Arthur, Robin des bois, Roland et D’Artagnan. À leur manière, ils nous ont faits rêver! C’était de vrais hommes, des hommes d’honneur et d’idéaux mais surtout des hommes d’action. Ah, je vous entends déjà protester : « Et les femmes dans tout cela? » Il y en a eu plusieurs et peut-être même plus que nos fabuleux héros mais c’était à une époque où le crédit des femmes n’était pas reconnu. Bref, quelques-unes nous ont inspiré par leur détermination et leur courage dans un monde d’hommes, je parle entre autre des Amazones, Cléopâtre, Jeanne D’Arc, Marie-Curie, Mère Theresa, etc.
 
Tous ces glorieux personnages, réels ou fictifs nous ont modelés et ont façonné l’individu que nous sommes devenus aujourd’hui. Ils ont fait de nous des hommes et des femmes avec des valeurs qui nous maintiennent solidement sur la route de la vie. Nous pouvons affirmer que nous possédons, grâce à eux, l’étoffe des combattants! Ça tombe bien, car nous avons des choix, des idées, des opinions à défendre. Nous avons le choix de nos batailles, mais aussi de nos armes; l’amour, la tolérance et la bonté sont mes préférées. Au fait, quelles sont les vôtres?
 
Et mon héro favori c’est bien sûr D’Artagnan : pour sa jeunesse, sa bravoure et sa sensibilité à l’infortune d’autrui; aucune difficulté ne lui résiste. De plus, il a mauvais caractère tout comme moi! Vous voyez, j’ai épousé fidèlement le personnage! « Désolée chéri, mais la faute retombe sur Alexandre Dumas. C’était à lui de créer un personnage plus modéré
 
C’est l’heure du café. Vite avant que je me laisse impressionner par le beau George Clooney. Quoi? Ce n’est pas un héros? Quel dommage…
 
Bonne et belle semaine tout le monde!
 
Mésange

12 commentaires:

  1. J'adorais Ulysse et, dans la légende du Graal, ma préférence allait à Perceval. Parmi les mousquetaires, j'aimais beaucoup Athos. Lorsque j'étais à l'école primaire, au cours moyen, (non mixte à l'époque), je jouais dans la classe à la récréation avec un groupe d'amies : notre règle de bois nous servait d'épée, nous grimpions sur les chaises, courions à travers la salle de classe et reproduisions des scènes que j'avais lues. Maman nous faisait confiance et nous n'étions pas surveillées tandis que les autres jouaient dehors, dans la cour; c'était follement amusant (inimaginable aujourd'hui, aussi je suis heureuse d'avoir profité de l'ambiance libre des années 60-70 durant ma scolarité). Je vous remercie, Mésange, de m'avoir permis de me rappeler, grâce à votre publication, de si bons souvenirs. Passez une noble et joyeuse semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne,
      Difficile de résister à Ulysse avec son esprit combatif mais aussi son intelligence et sa ruse. Cependant, j’aurais aimé qu’il passe moins de temps sur l’île de Calypso et qu’il revienne plus tôt auprès de sa femme Pénélope! Malgré cela, il garde tout son charme!

      Perceval est un excellent choix! Et Athos – « La vie est un chapelet de petites misères que le philosophe égrène en riant.» Quel beau personnage nous avons sous les yeux!

      Et quel moment privilégié vous avez vécu avec vos copines de classe! Wow! Certes, il serait inimaginable de pouvoir refaire cet exploit dans nos écoles actuelles. Dommage! Quels beaux souvenirs vous en avez conservés.

      Merci à vous d'avoir pris le temps d'esquisser ces belles images de votre enfance. C'est très généreux de votre part. Merci!

      Bonne et douce semaine à vous! xoxo

      Supprimer
  2. Oh oui d'Artagnan...et les 3 autres mousquetaires ! Cyrano ensuite... des héros "humains" sans lasers ni accessoires d'extraterrestres. surtout des exploits qui paraissaient réalisables, toujours au service du bien, même les "méchants" pouvaient parfois se laisser attendrir. Le blanc, le noir mais aussi toutes les nuances de gris entre les deux !
    je vous souhaite une belle semaine Mésange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Josette, grâce à toi je me rappelle Cyrano avec toute cette verve qui nous donnait l’envie d’être une femme de lettres ou de théâtre. Voici quelques lignes qui soulignent toute la délicatesse des mots savamment exprimés par celui-ci:

      « J’ignorais la douceur féminine. Ma mère - Ne m’a pas trouvé beau. Je n’ai pas eu de soeur - Plus tard, j’ai redouté l’amante à l’oeil moqueur. - Je vous dois d’avoir eu, tout au moins, une amie - Grâce à vous une robe a passé dans ma vie. »

      ou encore

      « Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! »

      Et tu as raison, les exploits de nos héros sont plus crédibles, donc plus réalisables pour le commun des mortels. De plus, les problèmes soulevés par nos héros et la façon dont ils les résolvent ont été des outils pour nos propres problèmes. Et c’est vrai, le bon avait un peu de méchanceté dans le cœur et le méchant, un peu de bonté. Tout à fait le reflet de notre belle humanité. En somme, rien de parfait!

      Merci ma belle Josette de nous faire voir les héros sous un nouvel angle. Bravo! Bonne et douce soirée! xoox

      Supprimer
  3. Bonjour Mésange. Ta page est belle et nous ouvre la porte à de nombreuses réflexions. Mais je cherche et ne parviens pas à mettre un nom précis sur mon héros préféré. Y en a-t-il seulement un ? Peut-être l'"homme" (puisqu'il s'agit souvent d'homme) est -il un heureux mixage entre Robin des bois et d'Artagnan ? Toujours à la recherche de la justice, prêt à sauver les plus malheureux que lui et à donner de sa personne pour que le monde tourne rond et que tous soient heureux...
    Moi aussi j'ai joué, un peu comme Anne le raconte, mais c'était dans la cour de notre maison avec ma soeur et mes cousins. Nous étions souvent des princesses en péril et nos cousins, valeureux chevaliers, venaient nous délivrer de quelque méchant ogre ou dragon, (je ne sais plus), mais c'était très excitant...
    Merci de m'avoir ramenée de nombreuses années en arrière, à l'époque où je grimpais encore comme un cabri et courais comme un lapin... ;-)
    Le temps a passé mais je rêve et suis toujours autant éprise de justice, de tolérance et de gentillesse tout simplement.
    je t'embrasse Mésange et je te souhaite une très bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Oxy, nos rêves de jeunesse ne sont pas si loin que cela. On rêve de justice, de liberté, d'aventures, de voyages à l'étranger, de bonheur et bien sûr d'amour. On croit encore à l'équité et à l'amitié. On`évoque le courage, la force et la justice quand on en manque et on soutient la bravoure, la compassion et le respect quand on les voit. On n'a pas vraiment changé... on rêve toujours de "grandes choses" qui malheureusement sont souvent hors de notre portée. Merci ma belle Oxy! Ton commentaire m'a fait sourire largement et longtemps! Et je me suis reconnue dans la princesse en détresse! Au fait, j'aime bien l'image du "lapin"! ;-)

      Bonne soirée mon amie xxoooo

      Supprimer
  4. Mes héros ?
    Je rêvais d'être Peter Pan, lorsque j'étais enfant, puis D'Artagnan, un peu plus grand , et vers 17 ans, l'Abbé Pierre qui marqua mes divers engagements humanitaires jusqu'à 68 ans, c'est à dire, très longtemps puisque j'approche de mes 7O ans. Maintenant, si j'en avais les capacités, j'aimerai être médecin sans Frontières, mais je ne suis qu'un modeste artiste.
    Belle soirée,Mésange.
    Avec mon amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Roger, Peter Pan? Oh oui! Je l'avais oublié celui-là! Ô combien j'aurais aimé m'évader de ma chambre pour aller le rejoindre!(pas sûre que mes parents auraient apprécié!)

      De plus, vous me faites découvrir l'Abbé Pierre... j'ai du rattrapage à faire car voyez-vous c'est un héro à découvrir! Je vous imagine facilement sous les traits de ces médecins sans frontières. À votre façon, vous soulagez des maux plus subtiles que les blessures du corps. En ajoutant du beau en ce monde vous apaisez le coeur des hommes. Même le plus modeste des hommes peut faire de grandes choses, ne l'oubliez jamais.

      Merci de votre agréable visite mon ami. Bonne et douce soirée.

      Supprimer
  5. Des héroïnes ! mais il y en a tout plein !!!
    En dehors de toutes ces femmes de par le monde qui se battent quotidiennement pour leur survie et celles de leurs enfants...
    Perso j'ai eu toujours le béguin pour Nestor qui dans sa troisième vie devint le magnanime et légendaire prince troyen...

    Chaleureuses pensées pour une journée que je souhaite agréable,
    Michèle



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle belle sensibilité vous avez Michèle! Vous avez raison, ces femmes méritent toute notre admiration!

      Nestor... N'est-ce pas le plus vieux et le plus sage des héros de la guerre de Troie? Il est tentant de vouloir lui emprunter sa vaillance, le respect qu'il inspire et le tact de ses précieux conseils! Il n'y a pas que les jeunes héros qui peuvent séduire... les plus âgés aussi! Merci Michèle pour ce partage... La liste de mes héros vient de s'allonger!

      Bonne et douce semaine xxoo

      Supprimer
  6. Héros ou héroïnes, ils ont tous un rôle à jouer dans la construction de la personnalité. Ce que je reproche aux Superman, Batman, et autres, c'est qu'ils ont des pouvoirs surnaturels qu'on ne peut mettre en oeuvre dans la vraie vie. Par contre, la persévérance d'Ulysse, la fougue de d'Artagnan, la détermination de Jeanne d'Arc.... oui !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Bonheur du Jour, nos jeunes ont un "décor" très différent du nôtre à une autre époque: ils baignent dans la technologie et la science-fiction comme nous baignions à cet âge dans les légendes de nos ancêtres. On ne peut leur reprocher leur inclinaison pour des personnages très colorés et peu réalistes mais le fondement est là - les valeurs sont tout de même véhiculées. Reste à eux de les attraper au passage!

      Mais je vous l'accorde, il peut s'avérer difficile pour un jeune de transposer dans sa vie des moyens de résoudre ses problèmes en usant de pouvoirs inexistants. Les solutions proposées sont inadéquates pour un adolescent qui entre mal outillé dans le monde des adultes.

      Merci d'avoir relevé ce point, fort important! Bonne et belle semaine xxoo

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...