lundi 9 janvier 2017

À l'écoute de ce qui nous habite

Après ce long silence, sans avis de ma part, vous êtes en droit de vous questionner. Quel genre de blogueuse suis-je donc pour manquer ainsi à mes devoirs? Je suis avant tout humaine; un être avec des forces et des faiblesses. Et puis les mots n’arrivaient pas à sortir, noyés dans le malström des émotions des derniers mois. Alors les mains se sont occupées, et le cœur, lui,  s’est mis à pomper le sang dans les veines, fournissant une quantité phénoménale d’énergie. Car il faut que ça bouge que ça nous plaise ou non.
 
C’est ce qui se passe après le départ d’un être cher; la vie avance en accéléré.

Mais là, tout s’est arrêté. Et c’est ce que je voulais. Je voulais ressentir. Ressentir le vide, la perte, l’absence de vie autour de moi. J’ai goûté au silence à m’en délecter,  jusqu’à en avoir la nausée. J’ai senti mon cœur battre plus fort, et par moments, trembler de peur.

De quoi sera forgé demain? Où m’en vais-je? Que vais-je faire après la vente de la maison? 

Tant de questions et si peu de réponses.

Alors j’ai laissé le silence s’installer tout autour de moi et en moi. J’en avais besoin. Les questions me terrorisaient et les réponses logiques ou farfelues tout autant. J’ai pris ce temps et eu un formidable tête-à-tête avec mon cœur dans un petit café. La lumière était extraordinaire! J’ai fixé alors mon attention sur le « moment présent ». Sur ce que je ressentais…

Je vivais un mélange de peur, de courage, d’optimisme démesuré et de doutes… J’étais totalement tiraillée de l’intérieur. Mes amis me suggéraient d’aller de l’avant et d’autres de faire le point sur mes hiers. Et moi? Je voulais être dans le présent. Simplement là à ressentir le mélange de joie, de douleur, de tristesse et d’émerveillement. Simplement pour réapprendre à vivre dans les petites choses; ces petits miracles qui se font sans qu’on s’en rende compte.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout cela? Parce qu’on est humain et on a droit à l’erreur, à ressentir la peur; on a le droit de douter et d’être triste à certains moments. On a le droit d’être humain, vulnérable et sensible.

Oui, il y a un temps pour chaque chose… Il y a un temps pour guérir afin de pouvoir se relever et soulever le monde. Il y a un temps pour faire la paix avec soi-même en acceptant d’être fragile et totalement démuni. Et c’est dans ces moments-là que la vie nous fait cadeau du merveilleux.

La lumière est si belle quand on la regarde!

Elle est si chaude lorsqu’elle nous enveloppe!

Elle est si merveilleuse quand elle embrase notre cœur!

En ce lundi matin, je vous invite à accueillir la vie… Et ses complications? Avec souplesse. Tout est bien ainsi. Parfaitement bien ainsi. C’est lorsqu’on est à terre qu’on remarque la vie à nos pieds. C’est lorsqu’on s’élève que les étoiles deviennent un but à atteindre.

Et là, c’est le moment pour moi de regarder le ciel et tout son contenu.

Vivez, mes amis, ce que vous avez à vivre « en ce moment ». Ne fuyez pas ce que vous ressentez. Au contraire, ressentez jusqu’à ce que la clarté se fasse dans votre cœur. Après? Eh bien, venez contempler le ciel à mes côtés!

Bonne semaine tout le monde!

Jocelyne Gagné (Mésange)
 
P.-S. Puisque nous entamons une nouvelle année, j’ai décidé, pour 2017, de faire les choses différemment. Désormais, je vais écrire non pas chaque lundi matin, mais bien en vous surprenant par un billet quelque part au cœur de la semaine, selon l’inspiration du moment. Que de plaisir à venir! Rien que du bon et du savoureux! Comme je suis très heureuse de vous retrouver! 




9 commentaires:

  1. Chère Mésange,
    Un blog est fait pour s'exprimer, pour communiquer à loisir, parfois les nombreuses occupations qui se présentent nous laissent peu de temps pour cette activité...
    Je pense qu'en aucun cas c'est un devoir donc te voici absoute !
    Bien involontairement j'ai moi-même été absente pendant 9
    mois !

    Je te souhaite une belle et sereine année,
    Amicale pensée,
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Michèle, toujours le bon mot pour qu'on se sente bien. Toujours la douceur dans tes propos. Merci de ta joyeuse visite. Tu as raison, le blogue fait partie de nos loisirs où l'on s'exprime quand c'est possible. Tant mieux si c'est sur une base régulière, mais il arrive que la vie nous serve de ses surprises qui nous occupent un moment. Merci d'être passée et au plaisir de te lire.

      Douce et sublime année pour toi, chère Michèle!
      Et encore... merci :-)
      Tendresses tout plein. xox

      Supprimer
  2. Fallait que tu vive ce moment avec tout ces hauts et ces bas, contente de te relire à nouveau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci F-Butfly! Comme tu le dis si bien, il faut vivre ces moments et non les fuir (sans pour autant s'y complaire). Maintenant, la douceur est présente et ça fait du bien. Je suis très heureuse d'être de retour. Heureuse de te lire.
      Tendresses xox

      Supprimer
  3. Vivre au présent Mésange... avec des projets de lendemains chaleureux !
    je te souhaite une belle semaine dans l'attente de tes surprises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Josette,
      Mmm! J'aime l'idée de lendemains chaleureux. Ça promet! On a besoin de chaleur... Chaleur dans les mots, dans les gestes, dans le regard. Chaleur dans nos échanges! Merci d'être passée pour me laisser de jolis mots qui font vibrer le coeur. Douce semaine Josette. Que du chaleureux et du lumineux dans tous tes projets! Je t'embrasse xox

      Supprimer
  4. Ce qui compte, c'est de vivre intensément les choses, pas forcément d'avoir une vie trépidante. Et à certains moments, quand on vit ce qui est fort, on ne peut pas faire comme si et poursuivre ses habitudes. Il faut toujours prendre son temps pour pouvoir vivre.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère "Bonheur du jour",
      Tes mots ont une belle profondeur; ils proviennent d'un coeur qui a déjà compris le sens de la vie. Dans le bonheur comme de la douleur, il faut savoir "accepter" et "ressentir" pour mieux vivre, non pas comme l'égo le souhaite mais comme le coeur le veut. Merci pour tant de beaux mots; merci pour cette compréhension de la vie qui fait du bien à lire.
      Je te souhaite une bonne semaine. Une semaine remplie de "vie".
      Tendresses tout plein. xoxo

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...