lundi 27 avril 2015

Qu’est-ce qu’il y a de drôle?


Dimanche dernier, le temps doux persistait, m’invitant à mettre le nez dehors. Les nuages traversaient le ciel à la queue leu leu comme une enfilade de motos faisant du tourisme en groupe. Il y avait bien quelques retardataires qui se laissaient distancer, distraits par l’apparition spectaculaire d’une énorme boule dorée. Mais qu’est-ce que c’est que ça? se questionnaient intérieurement quelques-uns.
Intrigué, le plus petit mais aussi le plus jeune de la bande se lança :
« Est-ce cela qu’on appelle un objet volant non identifié? »
D’un seul coup, il déclencha l’hilarité des autres nuages, ce qui courrouça à l’extrême le jeunot. Voyant qu’on se moquait de lui, il ralentit l’allure affichant ainsi son indépendance, mais aussi sa mine renfrognée. Dans le ciel, l’astre continuait à tournoyer, ravivant sa curiosité. Sans perdre une seconde de plus, le petit nuage se rapprocha de ses compagnons de voyage tout en demeurant à une certaine distance. Arborant un air détaché, il demanda :
« D’accord, j’ai compris. Alors si ce n’est pas un ovni, serait-ce un feu follet? »
De nouveau, les autres s’esclaffèrent, pris d’un fou rire incontrôlable laissant échapper par mégarde quelques gouttes de pluie.
« Hé, oh! Ça suffit!» bougonna le petit nuage qui déjà perdait de sa blancheur.

lundi 20 avril 2015

Rien n’arrive pour rien

Durant le week-end, je regardais mon petit-fils s’amuser avec son jeu «Plants vs Zombies» sur mon téléphone intelligent, et je me demandais ce que ce jeu avait de si extraordinaire pour le captiver ainsi.  On ramasse des soleils en vue d’acquérir des plantes qui, à leur tour, produiront d’autres soleils lui permettant ainsi d’obtenir des éléments qui ralentiront ou détruiront les zombies friands de ces jolies plantes. Le but ultime de ces affreux personnages est de manger le cerveau du joueur (dissimulé dans la maison derrière le jardin). D’un côté, il y a la végétation s’épanouissant joyeusement, de l’autre l’envahisseur, boitant, traînant les pieds, mais drôlement affamé et dangereux…
 
Arghhhh!!! Braiiins!!!
 
Et quand mon petit bonhomme réussit à freiner les zombies,  il obtient une récompense et passe au niveau suivant; niveau toujours de plus en plus difficile à exécuter, évidemment! Et il aime ça. La difficulté ne lui fait pas peur parce que tout se déroule étape par étape, usant de stratégie, anticipant le mouvement de l’ennemi. Et le plus beau dans tout ça? S’il rate son coup, il se reprend. Il se dit qu’il manquait sans doute d’entraînement, de ruse ou de vitesse.
 
Il n’en fait pas une crise de boutons, car il sait qu’un jour où l’autre, il va réussir.
 
Pas bêtes ces p’tits jeux! Pas fou le p’tit pit!

lundi 13 avril 2015

Être le premier

Ce matin, je vous invite à faire différemment : être le premier ou la première dans tout ce que vous ferez. Ne croyez pas que je suis devenue tout à coup orgueilleuse et compétitive; ce n’est pas du tout le cas. Je vous demande simplement de faire ressortir votre leadership.
 
Nul besoin d’être chef d’entreprise ou d’avoir une équipe sous sa direction pour être leader; tous nous pouvons inspirer et influer fortement les gens qui nous entourent. Comment est-ce possible? En étant le premier dans tout.
 

lundi 6 avril 2015

Les dessous de la communication

Dernièrement, j’écoutais une petite conversation à une table voisine dans un restaurant. Non, n’ayez crainte, ce n’est pas de vous dont il est question, mais d’une majorité de couples qui vivent des hauts et des bas. Le sujet de leur échange ou plutôt de leur débat tournait autour d’un même axe : les toujours et les jamais. «Tu fais toujours tout de travers! Tu ne comprends jamais rien! Je ramasse toujours tout derrière toi! Je ne suis jamais consultée dans les décisions! Tu dépenses toujours trop! Tu ne penses jamais à mon anniversaire!» et ainsi de suite jusqu’à l’infini. Et l’élément sur lequel les deux antagonistes butaient était le délicat soutien-gorge à sécher sur la poignée du placard situé dans le salon du sous-sol.
 
[Madame]: Ben quoi? Il est dans le sous-sol! Qu’est-ce qui te dérange autant?
 
[Monsieur]: Justement, si du monde venait à se pointer, t’as idée de ce qu’ils vont penser?
 
[Madame] : Où veux-tu que je le mette? Tu refuses toujours d’installer une corde pour le séchage!
 
[Monsieur]: Évidemment! De quoi ça aurait l’air une corde qui nous pendouille au-dessus du nez pendant qu’on regarde la télé?
 
[Madame]: Justement, si tu avais rapetissé la taille du salon, j’aurais eu une pièce à moi pour suspendre ce genre de truc!
 
[Monsieur]: Mais c’est toi qui voulais un écran géant à ce que je sache! Faudrait que tu te fasses une idée! Argh, peu importe ce que je fais, ce n’est jamais à ton goût!

lundi 30 mars 2015

Inutile de laisser votre message après le bip

Durant plus de vingt ans, j'ai occupé un poste d’adjointe administrative et jamais il ne me serait venu à l’esprit de ne pas rendre un appel ou de laisser une lettre ou un courriel sans réponse. Si une personne avait fait l’effort d’entrer en contact avec moi, c’était la moindre des choses que de lui répondre. En revanche, il arrivait que mes messages disparaissent dans le néant. Le p’tit bout de papier rose avait dû, par inadvertance, s’égarer parmi les dossiers empilés ou entre les boules de papier froissé et les restes d’un dîner. Ça peut arriver. Cependant, durant les cinq dernières années en poste, je remarquai une aggravation de ce manque de rigueur qui ne s’expliquait pas. Désormais, je devais me déplacer d’un poste de travail à un autre si je voulais obtenir les réponses voulues. De toute évidence, la nouvelle technologie nous permettait de gagner du temps (boîte vocale, messagerie, textos, etc.), mais bizarrement, on ne joignait plus personne.
 
Aujourd’hui encore, je remarque que ce respect se perd; les messages et les invitations attendent toujours une réponse qui ne vient pas. Vous vous dites (et vous y croyez) que cette façon de faire est acceptée, car tout le monde vit le même problème. Vous êtes tellement sollicité par la publicité que, psychologiquement, vous décrochez; tout va à la poubelle! De l’annonce qui vous promet de doubler la taille de votre lunette télescopique à la belle invitation d’une amie à une fête; tout y passe, car vous ne prenez plus la peine de faire le tri. Ben quoi, vous avez une vie!
 
Dommage…
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...