lundi 16 avril 2012

3e lundi d'avril 2012


[Photographie tirée de Dreamstime]
Café du matin

Quatre heures du matin et je ne dors plus. Les yeux fixant le plafond, voilà que mon cerveau s’emballe. Au lieu de retrouver le sommeil réparateur, des pensées aussi diverses que saugrenues me tiennent éveillée et naturellement, j’imagine les scénarios les plus angoissants. Ça continue de tourner là-dedans, et pourtant, je m’entête à demeurer allongée, croyant fermement que le sommeil va venir!

Eh bien non, il n’est pas venu, pas plus que la tranquillité de l’esprit.  J’ai passé deux heures à m’agiter dans tous les sens, le corps aussi immobile qu’un boulet de canon! En fait, j'ai gaspillé ces précieuses heures à imaginer le pire et à flanquer mon moral par terre. Avouez que ce n’est pas très brillant!

J’aurais dû stopper la « machine à divagation » aussitôt qu’elle s’est mise en branle, ainsi cela aurait été avec optimisme que j’aurais accueilli le jour. Malgré tout, la nature fait bien les choses, elle connait l’être humain et sa tendance à peindre les tableaux plus sombres et les plus inquiétants qui soient: elle nous a fait don de la lumière! Grâce au lever du soleil, tout fut différent: les ombres de la nuit s'étaient éclipsées et mes pensées avaient perdu leur aspect sinistre et déprimant. L’optimisme était revenu avec la clarté! Il ne manquait qu’un bon café pour rendre à cette journée le lustre des beaux jours!

Alors si au réveil l’entrain n’y est pas à cause du contenu « dissolvant » de vos réflexions, tournez-vous vers l’extérieur et regardez le jour chasser la nuit avec force et courage. Voyez avec quelle détermination il reprend son cycle tout en sachant que, dans quelques heures à peine, la nuit reprendra ses droits en le faisant basculer à son tour. Si la nature peut faire preuve de courage, vous le pouvez!

En ce lundi matin, accueillez le jour avec confiance, imaginez ce qu’il y a de mieux pour vous et foncez!

Un, deux ou trois tasses de café pour bien démarrer la journée? Oh que oui! J’ai besoin de rester éveillée pour voir le jour s’étirer jusqu’à l’infini!

Bon lundi et bonne semaine tout le monde!

Mésange

9 commentaires:

  1. Bonjour

    J'ai souvent des insomnies au goût amer. Mais quand je peux me lever, je m'asseois dans le fauteuil le dos bien droit, les yeux fermés en respirant amplement, ainsi progressivement la nuit apprivoise les pensées et devient amie.

    Très amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Yanis, votre conseil est plein de sagesse. Je vais vite l’utiliser car j’ai l’impression que cette exception d’une nuit ne restera pas longtemps une exception!
      "Des insomnies au goût amer…" j’aime bien l’image!
      Merci infiniment de vous être arrêté pour ce partage qui est plus que bienvenu - c’est grandement apprécié!

      Amitiés,

      Supprimer
  2. Bonjour, si tu te réveilles toujours vers cette heure là, c'est qu'il y a des "choses" qui te tracassent !! Ce sont ces pensées soucieuses qui t'ont réveillée, donc aucun espoir qu'elles s'en retournent d'elles même. Je pense comme Yannis, il vaut mieux se lever, le mouvement chasse plus facilement les mauvaises pensées. Courage et bonne prochaine nuit, je l'espère !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Mireille, comme tu as raison! Il y a beaucoup de choses qui me tracassent. En fait, ce que je n’ai pas le temps de réfléchir le jour (car certains jours passent à la vitesse de l’éclair) eh bien, j’y pense la nuit!!!
      « Aucun espoir pour qu’elles s’en retournent d’elles-mêmes » - encore raison chère Mireille! Je constate que les pensées soucieuses ne sont pas autonomes… elles ont besoin d’une petite poussée! Alors je vais suivre ton conseil combiné à celui de Yanis - j’ai grandement confiance que cela va marcher! Et si le mouvement chasse les vilaines pensées alors je vais danser! Pour sûr, elles ne reviendront plus! Merci beaucoup :-)

      Supprimer
  3. Je ne connais pratiquement pas l'insomnie, mais je vois que tu sais au moins retrouver le dessus, dès le jour levé. Pourquoi n'essaies-tu pas la lecture, quand ça te prend ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Amartia, je suis contente de lire cela! Pas d’insomnie… c’est le paradis! Ça ne m’arrive pas souvent, cependant, quand cela se produit mon humeur s’en trouve modifiée jusqu’au lever du soleil! J’aimerais bien me passer de ces deux ou trois heures à ruminer comme ces charmantes bêtes qui broutent dans les champs! La lecture ne pourrait pas nuire, au contraire elle pourrait même entraîner le sommeil avec elle… Pourquoi pas!
      Merci!

      Supprimer
  4. Très bonne semaine à vous aussi !
    Au programme : être vivante le plus intensément possible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bonheur du Jour!
      Pour être aussi vivante que vous, je ne vois qu’un moyen : faire ce que vous faites, c’est-à-dire apprécier le merveilleux du moment présent et le partager! Bonne et belle semaine!

      Supprimer
  5. À vous tous et toutes!
    En cas de réveil nocturne inaccoutumé, voici le résumé de vos précieux conseils :

    "Bouger pour me rendre à mon fauteuil préféré. M’asseoir le dos bien droit. Prendre de profondes respirations. Sortir une magnifique lecture, un crayon ou mon ordi et rendre le tout agréable avec un bon café!"

    Merci tout le monde!

    P.-S. Venez chères insomnies… je vous attends – ensemble on va passer un bon moment!

    RépondreSupprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...