jeudi 31 mai 2012

L'église a perdu la tête!

Pas tout à fait, juste le clocher...

Comme vous l'aurez deviné, elle n'est plus une église mais un musée. Et le clocher? Il a une deuxième vocation.  Avouez que vous en surprendriez plus d'un si vous leur annonciez que, chaque matin, vous attendez l'autobus dans le clocher!

[Photographie réalisée par Guy Fontaine - Provincetown, Cape Cod, MA 2006]

Pour avoir un aperçu de l'église coiffée de sa "tête", admirez le magnifique tableau du peintre Edward Hopper "The Methodist Church, Provincetown".

C'est assez inusité, je dois l'admettre mais je suis ravie que de tels bâtiments survivent à la démolition qui devient une mode à notre époque et surtout sur notre continent.  Bravo à la mairie qui a su garder "la tête sur les épaules" et faire en sorte que les citoyens et les touristes puissent encore admirer cette belle architecture.

Mésange

8 commentaires:

  1. Étonnant ! Je n'ai jamais vu pareille "décapitation" ! Mais l'essentiel est en effet que tout ne soit pas détruit et qu'il reste un peu de patrimoine. N'empêche elle a tout de même une drôle d'allure ainsi réduite. Par ailleurs j'adore le peintre Edward Hopper. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Mireille, je trouve cela triste également! À défaut d’avoir mieux, je préfère une altération temporaire à une destruction totale. D’ailleurs, à l’heure actuelle, on parle de recoiffer la tête de l’église… Je me croise les doigts! Ainsi parée, elle aura fort belle allure et ainsi sa symbolique demeurera!

      Merci d'être passée et bonne journée!

      Supprimer
  2. Hopper, un de mes peintres préférés!
    pauvres églises, hier j'en montrais une sur mon blog, à Vilnius, une merveille architecturale que les sovietiques avaient un temps convertie en ..musée de l'athéisme!
    j'aime ici l'idée du clocher qui conserve une utilité, mais je pense qu'il serait plus heureux en haut de sa tour! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Malyss,
      Difficile de rester indifférent devant les toiles de Hopper! Je vous comprends tout à fait! Sobriété et beauté sur toile… Magnifique!

      Et concernant le clocher, je suis d’accord avec vous, sa place est en haut, près du ciel et non sur le trottoir! Parfois, il faut accepter l’incontournable : les églises se vident et plus personne ne veut payer pour leur entretien. Elles se retrouvent soit abandonnées, soit converties ou pire encore détruites… Je préfère la conservation, ainsi j’ai l’impression qu’on a préservé le travail de nos prédécesseurs ainsi que la foi qu’ils avaient en l’avenir.

      Dommage que l’église de Vilnius ait été convertie en musée de l’athéisme… C’est un non sens! Faire preuve d’un peu de jugement dans le choix des acheteurs et de leurs intentions futures serait souhaitable. À Québec, ils ont convertis une église en bibliothèque ainsi on peut admirer l’intérieur avec les éléments religieux (tableaux, bénitier, etc) qui ont été conservés, comme ça elle ne perd pas son caractère spirituel et rassembleur! Ça c’est beaucoup mieux!

      Merci chère Malyss et bonne journée :-)

      Note: Lisez ma réponse à Mireille... vous verrez que la tête est en chemin!

      Supprimer
  3. Un conseil municipal qui a de la suite dans les idées et un sens pratique très artistique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Amartia, je suis heureuse que l'ensemble des citoyens et la mairie aient décidé de conserver ce bâtiment... La protection du patrimoine est importante! Le "passé" en Amérique du Nord est très jeune, alors si on se met à tout détruire, il ne restera rien de notre culture, de notre histoire, de nos souvenirs... Sur ce parvé, il y a eu des échanges, des mariages, des alliances, de chaudes poignées de mains... Juste pour cela, ça vaut la peine de conserver cette église.

      "Sens pratique et artistique", bien sûr! Si l'église habrite la beauté (musée) - elle a ainsi une deuxième vie!

      Merci infiniment Amartia et bonne journée!

      Supprimer
  4. On ne devrait pas démolir ce qui est ancien... On peut, et on le fait dans les pays du Nord, transformer les églises en habitations, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Bonheur du Jour, vous avez raison... La démolition n'est pas une solution. Jeter à terre les efforts répartis sur une dizaine voire parfois une vingtaine d'années, c'est presque sacrilège. Et la transformation, faite dans les règles de l'art, c'est-à-dire en respectant la vocation ancienne du bâtiment, a de l'avenir! Reste à savoir si les nouveaux acquéreurs garderont en tête cette notion de "respect"!

      Merci chère Bonheur de votre passage et bonne fin de week-end!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...