lundi 2 mars 2015

Même si c’est difficile, faites-le!

Combien de fois faut-il essayer avant de renoncer?
 
Abandonner n’est pas une option; désolée de vous décevoir. On se relève, on tombe et on se relève aussi souvent qu’il le faudra pour atteindre notre but, pour décrocher notre rêve. Il n’y a pas de chiffres magiques…
 
Rappelez-vous votre jeunesse quand vous souhaitiez sortir avec vos ami(e)s, mais qu’avant toute chose vous deviez obtenir l’accord de vos parents? Vous demandiez, négociez, argumentiez jusqu’à ce que ces derniers, n’en pouvant plus d’entendre votre plaidoirie, vous donnaient le OK tant attendu. Les efforts investis étaient vite oubliés, car vous ne pensiez qu’à une seule chose : le résultat.
 
Donc, si je résume : on se relève tant qu’on n’a pas obtenu ce que l’on voulait.
 
Oui, mais pourquoi?
 
Parce que notre but/rêve est plus IMPORTANT que la douleur éprouvée en tombant. De toute façon, celle-ci n’est que passagère; on éprouverait une douleur beaucoup plus vive si on n’accomplissait pas ce qui habite nos rêves diurnes et nocturnes, ce qui nous brûle à l’intérieur et nous pousse en avant. Notre but/rêve est plus GRAND que l’adversité qui nous bouscule et nous renvoie constamment au tapis et beaucoup plus URGENT que n’importe quoi d’autres, car si on ne l’atteint pas notre vie n’aura plus aucun sens; si on ne l’embrasse pas une fois pour toutes, on ne connaîtra aucun apaisement.
 
Et puis à force de tomber, on s’endurcit. À toujours se relever, on développe de nouveaux muscles; on se découvre une nouvelle force. En somme, c’est une forme d’entraînement. Et quand enfin l’occasion se pointe, on se rend compte qu’on était fin prêt.
 
Alors n’hésitez pas à tomber, à vous relever et à avancer. Plus vous le ferez, et vite vous constaterez que le fait de tomber ne vous affecte plus, que les efforts pour se relever sont de moins en moins exigeants et qu’une confiance incroyable tout à coup vous soutient. Et ne croyez pas que plus jamais vous ne tomberez. Vous tomberez et vous vous relèverez. Et vous tomberez encore et vous vous relèverez encore.
 
Pourquoi tant d’acharnement?
Parce que vous êtes une force de la nature!
 
Il faut tomber pour se relever et se relever maintes et maintes fois pour être capable se tenir debout et enfin avancer. Ce n’est pas facile, je le sais et vous le savez.  Ce n’est pas un simple effort de plus dont il question, c’est plus que cela; sinon tout le monde le ferait. C’est simple, on donne tout ce qu’on a et même plus. Et ce plus, il est là au fond de chacun de nous. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui est prêt à le donner, c’est ça le hic!
 
Et puis c’est lorsque l’on croit qu’on est au bout du rouleau, que l’on est certain d’avoir tout donné qu’on se rend compte qu’il reste encore une force, celle-là même qui ne nous abandonne jamais en cas de besoin. C’est de cette force dont vous aurez besoin pour faire la différence, pour faire pencher la balance en votre faveur. Vous pensez que vous n’y arriverez pas? Mais si, voyons. Arrêtez de vous écouter et de vous croire, et avancez. Vous êtes capable de faire cet effort surhumain; je le sais et vous le savez.
 
Croyez-moi, vous êtes bien plus que ce que vous pensez, bien plus que ce que vous croyez être, bien plus que ce que vous rêvez d’être. Ne doutez plus jamais. Ne baissez jamais les bras et… foncez!
 
N’arrêtez jamais d’essayer; vous êtes plus près du but que vous ne l’imaginez.
 
Jocelyne Gagné (Mésange)

8 commentaires:

  1. Bon matin Mésange,
    Que de vérités ....combine de fois je suis tombée....je me suis toujours relevée et ainsi je suis arrivée au bout de ce que je voulais faire...la persévérance et la ténacité voilà deux valeurs importantes dans la vie pour arriver à réaliser notre !
    Xxx
    Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Carole, tu es la preuve vivante que les difficultés ne viennent pas à bout de la persévérance et d'un optimisme inébranlable. Tu as agi avec courage et en échange, la vie a fait de toi une femme forte au coeur tendre...

      «Ce qui compte, ce n'est pas l'énormité de la tâche, mais la magnitude du courage.» - Mathieu Ricard

      Bonne journée ma belle amie! xxoxx

      Supprimer
  2. Se relever et choisir parfois un sentier différent plus long mais moins hasardeux ...
    la chute peut être source de réflexion et parfois de remise en question !
    Je te souhaite une belle semaine Mésange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma douce Josette, tu as raison: l'acharnement sans une dose de réflexion revient à dire qu'on agit avec entêtement... Le courage a du bon si on l'accompagne avec une certaine "direction" et quelques ajustements.
      Et la remise en question? Seulement si elle provient du coeur. La tête est une grande peureuse: elle craint l'inconfort, l'incertitude, les risques... Elle va freiner toute initiative, vaut mieux ne pas l'écouter.
      Merci de ton passage toujours très lumineux, toujours inspirant.
      Bonne semaine Josette! xoxo

      Supprimer
  3. Après un mois de Février où neige et glace régnèrent en froides dominations, le temps devenu calme et douceur, les mésanges ont lancées leurs trilles légères...
    Mais voilà, ce matin , il neige !
    Les courageuses mésanges devant les mangeoires pleines sont revenues...

    Tantôt dans le pénible, tantôt dans l'allégresse, en phases cycliques nous évoluons...

    Agréable semaine,
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Michèle, tes mots ont la douceur du miel; c'est si bon de te lire!
      En effet, les mésanges, chez toi, sont courageuses. Chez moi, elles frappent à ma fenêtre cherchant la douce chaleur, un peu de tendresse, un peu de bien-être. C'est trop froid, tellement froid que même l'hiver frissonne! Le petit lièvre ne vient plus me voir... Le froid le retient dans son abri; le renard, c'est pareil. J'ai hâte au doux temps... Hâte de voir la nature s'égayer sous les rayons du soleil. Hâte de me délester de tout cet attirail d'hiver qui m'empêche de goûter à la fraîcheur du vent et à la chaleur de l'astre du jour.
      C'est un cycle... pour tout le monde. Patience, patience, patience.
      Si la nature sait l'être, à mon tour de faire un effort ;-)

      Merci Michèle. Bonne et douce semaine! xo

      Supprimer
  4. Vous avez tout à fait raison. Mais où est-ce que j'ai lu quelque chose comme : tomber 7 fois, se relever 7 fois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Bonheur du jour, ces quelques mots révèlent tout ce qui importe de savoir... C'est court, mais si vrai!
      Merci de ce partage. Je vais le noter dans mon carnet des phrases à ne pas oublier. Douce journée! xo

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...